lundi 12 juin 2017

Elections piège à cons

De l'Abstention

52 % : Un désaveu!
"Et la lumière luit dans les ténèbres mais les ténèbres ne l'ont point reçue" Jean 1:5.

La vermine dorée ne luira plus que sur l'arrière fond noir de l'abstention.
Micron est suspendu dans le vide macrocosmique. Si l'on tient compte de cette énergie noire, "En Marche", qui pourtant arrive en tête avec 32,2 % des votants, n'obtient que 13% des inscrits.
Treize sur cent connards a guillotiner, ce serait une révolution économique.

Non seulement le conglomérat LREM est minoritaire, mais il est fondamentalement artificiel : Macron l'a fondé alors qu'il était encore ministre du gouvernement Hollande, et le voilà devenu en quelques semaines le principal parti bourgeois d'Ex-France!  Il s'est constitué en effondrant par pans entiers LR et PS, et en remplaçant par transvasement ces 2 formations historiques classiques.
Il est le nouveau Parti unique et inique, le vrai parti de Réconciliation Nationale qui arrive largement en tête dans le très bourgeois 16e arrondissement et le très immigré 19e arrondissement, par exemple, ainsi que dans tous les biotopes d'élection où prolifère cette double malédiction : la reproduction exponentielle du fric et des faciès ! Cette double abjection de la Richesse qui lamine la société, et du Pullulement qui lui constitue son terreau.
Toute la vieille merde politicarde court se recycler dans ce parti néo-fasciste, sioniste et islamo-sodomite.


Du Suffrâge Universel !

Désormais, seuls les bourgeois, les vieux et les femmes vont voter en Ex-France. Tout ce qui est jeune, viril, exploité ne vote plus.
Le fait que ce vote n'existe pas ne signifie pas qu'il ne signifie rien ou qu'il s'agit d'un vide.
La conscience véritable est une instance négatrice. L'abstention populaire est une sur-conscience politique, ne pouvant dans le cadre truquée du "suffrage universel" s'exprimer positivement
Pour le faire il lui faudra briser ce cadre vermoulu.

Le suffrage universel n’a jamais été une" conquête sociale".
1848, suffrage universel mâle. Il fut octroyé par la bourgeoisie pour vaincre la tentative révolutionnaire de cette époque.
La révolution n'était présente que dans les grands centres industriels.
Le pouvoir de la rusée bourgeoisie institua le suffrage universel pour noyer la poudre des fusils des ouvriers sous les flots des bulletins paysans-petits propriétaires et boutiquiers.
Vae Victis !  Le vaincu perdra jusqu'à sa mémoire révolutionnaire, puisque le suffrage universel qui l'a écrasé, deviendra dans l'imaginaire de la "gauche" domestique, une "grande conquête."

Ah, qu'il m'est doux de pouvoir revenir, in extremis, à mon anarchisme inaugural, de retourner à mon premier engagement de jeunesse, après le Baptême vient la Confirmation ! Le drapeau noir est aussi un linceul. Aujourd'hui, je peux prononcer l'Extrême onction de ce cadavre puant dans les ténèbres parce que j'ai été baptisé politiquement dans la lumière.

1944, droit de vote des femmes. L’ordonnance du 21 avril 1944 donne aux femmes de plus de 21 ans le droit d'aller dans les isoloirs et rend ainsi le suffrage vraiment universel. C'est à dire planétaire. Beaucoup d'esprits légers s' indignent du « droit de vote des étrangers ». Depuis que les femmes votent, on ne voit absolument pas pour quelle raison n’importe qui ou quoi ne pourrait pas élire n'importe où.
On dit aussi qu'elles auraient "conquis" ce droit, d'aller urner comme de grande filles.
Or, "les femmes" n'ont pris aucune part à cette soi disant conquête, le droit de vote ne fut nullement consécutif à une quelconque lutte de suffragettes. Seule l'évolution "objective" des choses, (l'involution devrait on dire) explique cette réforme. Ayant eu le privilège pendant la Deuxième Boucherie de se voir réduites en hachis parmentier sous les déluges de bombes comme de vrais hommes, il était dès lors naturel qu'elles participassent au droit de choisir, tous les 4, 5 ou 7 ans, quels membres de la classe dirigeante ordonneraient ces bombardements.
Ce qui fut fait.
Comiquement, à l'époque, on vit plutôt les milieux radicaux d'extrême gauche traîner des pieds contre ce droit de vote pour dames, au motif que leurs suffrages iraient plus volontiers vers les partis bourgeois conventionnels, et même à l'époque au parti clérical, plutôt qu'au parti révolutionnaire.
Ce qui va s'avérer tout à fait exact. F vote pour la conservation sociale, quelle que soit cette conservation.

L'Abstention est la négation de la farce électorale : son nom positif est Révolution.
Ce que les travailleurs n'auront pas pu saisir dans les urnes, ils devront le prendre autrement, ou devenir des esclaves.


6 commentaires:

zig a dit…

l'abstention pour eux la masse laborieuse ne représente en aucun cas la révolution !
ils n'ont plu de réaction ils sont réduit au néant ils n'ont même? plu le reflex de conservation ?
ils finiront esclave force 7 ! il y aura la tablette et les vacances sur la côte dite d'azur la Riviera comme ils se plaisent a dire ,sa fait du bien a leurs bambins encore plus dégénéré qu'eux et sa bronze leurs mauvaises troll au parfum de lavande meurt la France !! entonnons tous ensemble Lyme nationale ! je déteste ce chant plein de haine .

Anonyme a dit…

dans le 18è , là où les femmes se font insulter par les immigrés clandestins (La Chapelle) le fn ne recueille que 2% ... une féministe parle d' élargir les trottoirs ... pourquoi pas le trou-du-cul pour l' ouverture à l' autre ?

Tonton Cristobal

Anonyme a dit…

Une chose est certaine , tout cela est une mélasse destinée à occupé les esprits perdus.

Nous ne sommes pas içi , venus ici bas , pour nous noyer dans ces scenarii d'occupation mentale , mais pour purifier notre âme dans la matière.

Les politiques sont devenus des concierges pour le grand capital (les vampires de luxe) des attrapes-mouches.

La liberté est ailleurs... loin de tout cela , loin des bruits et de la fureur!

Ou alors , si vous vous voulez encore essayer un truc , faut créer le parti lobbyiste blanc-beige avec un programme en devenir et adaptable comme celui de Macron , je ne vois aucune autre solution face à "aux vampirisés et zables" de la fine-anse.


Nocif

Jimmy John a dit…

"Ah, qu'il m'est doux de pouvoir revenir, in extremis, à mon anarchisme inaugural, de retourner à mon premier engagement de jeunesse, après le Baptême vient la Confirmation ! Le drapeau noir est aussi un linceul. Aujourd'hui, je peux prononcer l'Extrême onction de ce cadavre puant dans les ténèbres parce que j'ai été baptisé politiquement dans la lumière."

Quelle beauté !

Des années que je tente de comprendre cet anarchisme.
Anarchie, ni Dieu ni Maître, chaque homme se gouverne : dans l'état de "dévolution" vous imaginez le bordel sans nom ? Le désordre total ! L'anar chie comme un canard et ça douffe sévère.
Mais d'un autre coté, plus un pouvoir est fort plus il installe le désordre : le macronnisme en marche va se faire un plaisir de nous le démontrer dans les années qui viennent, s'il y a besoin.
Or, la nature est ordre, elle n'est pas chaos. Cet ordre est reconnaissance d'une hiérachie naturelle, d'une élite légitime n'ayant pas besoin du pouvoir pour s'imposer car elle est.
Alors ? De l'anarchie seule peut sortir l'ordre juste ?

L'abbé Tymon de Quimonte a dit…

L'anarchiste n'est pas l'indiscipliné, il veut pas "l'anarchie", le désordre, le bordel, ou la liberté de la brute qui serait le règne de la massa perditionnis; mais il récuse le fondement de tout ordre (social), comme parodique, illégitime. Je pourrais dire au lieu de l'anarchiste, le gnostique absolu.

L'abbé Tymon de Quimonte a dit…

Bien sûr ce n'est pas l'abbé qui a parlé, au contraire depuis le début il intervenait (paternellement) contre mon gnosticisme, en tant que représentant d'un catholicisme absolu.