dimanche 30 avril 2017

Quand les icônes déconnent

Un peuple de merde 


  « N’avons nous pas les dirigeants que nous méritons, peuple de France ?  Un peuple de merde sera dirigé par des merdeux. Ce qui est tout à fait normal. »

Admirables paroles, empreinte de paix et d'Ûmour, de l'Humoriste en paix, que les commentateurs admiratifs se sont empressés de traduire avec une intelligente simplicité par : les Français sont des cons.
 « Le tout est de voir les choses en face, ne pas se mentir » 
ajoute M'Bala M'Bala.

Hé bien d'accord, voyons-les un peu ces choses, précisément, et bien en face.

 Lors de la dernière élection, 47 millions 582 183 français  en âge et en droit d’urner debout dans les isoloirs, étaient inscrits sur les listes. 8 millions 656 346  d’entre eux ont voté Macron.
Soit 18,19 %.

 Pour réaliser ce que ça représente, prenez un groupe de cent, de cent membres d’un peuple de merde : seulement dix huit d'entre eux ont voté Macron. 18 sur 100 ! font un assez beau tas de merde.

Pour bien saisir, ce que ça représente, rapprochant la focale du Macronoscope. Simplifions la fraction : 18/100 = 1/5,5. (1/5,555555555555555555555555555555555555555555 plus exactement mais il faut savoir en finir avec l'infinité.)

  On ne change pas la valeur d'une fraction en multipliant ou en divisant le numérateur et le dénominateur par un même nombre non nul. Même au Cameroun on connaît les fractions, et les fractions de fractions et leur simplification.

 Or donc, dans un groupe de cinq et demi, disons cinq hommes et un nain, ou si on a l’esprit porté aux spéculations mystiques, 5 vivants et un fantôme, ou 5 femmes et un homme, si l’on tient à rester féministe, sur cinq français un seul a voté con, un seul a voté Macron.
Un seul doigt y entre, l’index du proctologue ou le majeur de l'amoureux, et toute la main pue !
C'est un peu vrai, comme il est vrai que les électeurs de Macron vont faire puer toute la France.

La connerie est donc contagieuse, il suffît d’une infime minorité de cons pour contaminer tous les autres. Ce doit être encore une spécificité merdique française.
Dont acte.

Contrairement à ce que ces propos acerbes et croates pourraient laisser croire, je n'ai rien de particulier contre monsieur Dieudonné. Dans cette morne plaine pleine de conformités basses, on ne peux pas ne pas apprécier un vrai Caractère. Il a fait monter, il a mis en pleine lumière le Professeur ! Il s'est moqué du Cahal !
Mais, l'on ne vit pas que d'humour et d'eau claire, la politique tique et parfois l'on ne rit. 
Souvent j'ai ressenti un vague malaise par l'expression de ce que j’appellerais le « dieudonnisme », qui ne résume pas la personne de Dieudonné, mais qui est ce parti pris politiquement ambiguë, ce parti pris double, qui me semble une remontée d’égout SOS Racisme, ou une resucée du vieux tiers-mondisme, traite négrière et salauds de blancs.


 La connerie en question 


    La question de la connerie, c'est la compréhension de la farce électorale dans toute son effectivité.
Election piège à cons, ça paraît aujourd'hui con et périmé, mais c'est l'aujourd'hui qui est devenu con et périmé. C'est la conscience qui s'est perdue.
Le suffrage universel c'est l'arnaque suprême, la participation des esclaves à leur servitude, l'horizon borné par les zurnes, la clé de voûte du crétinisme parlementaire, la conscience politique ramenée à l'Isoloir, à la politicaille puante comme des pissotières, avec sa meute des "chiens de politiciens" professionnels, cette vermine.

 Mais en dehors de cette conscience perdue, à l’intérieur même du crétinisme électoraliste, peut on penser qu' existe un vote spécifiquement con ?
Bien que la connerie ne se mesure pas, qu’il n'y ait pas un mètre-étalon de la connerie déposé à Sèvres comme disait Jean Gabin dans Le Cave se rebiffe, on pourra tout de même tomber d’accord sur ceci, qu’après 5 ans de Hollandisme révolutionnaire, voter Hamon ou Macron, c'est-à-dire Hollande bis, c'est considérablement con. C'est prodigieusement con, d'une connerie gargantuesque !
Sur 100 français, il y en a eu pourtant 24 pour en redemander, pour vouloir un rab de Bataclan et de terrasses, d'État policier, de 49.3, de licenciements, de privatisations, de liquidation de l'Hôpital, de transgénisme, de communautarisme dégénéré, de guerres au moyen-orient, de servitude hébraïque, Qatarie, Saoud.

 24 sur 100. Disons 25 pour arrondir, comme dans la Gironde. 25 sur 100 fâmezéhomes comme disent les cons, c'est à dire un sur quatre électrices, mâle ou femelle est une connasse.

Est-ce que la détermination d'une partie est aussi la détermination du tout ? That is the question.

 Dans mon système, qui est un anti-système, qui est un système contre, un système Anarchiste, seuls le vote Marine et l’Abstention sont non-cons. Dans ce système j'ai le droit de dire qu'une majorité de 61 sur 100 est une majorité d'imbéciles.

 Mais dans le système humoriste qui est un système de foule, un système de camerounais, un système de traites, un système de repentance, un système de comptabilité, on n’a pas le droit de ranger les électeurs mélenchons dans le peuple de merde ! On n'a pas le droit de dire que le veaute macron par contiguïté, par concomitance a corrompu tous les autres veaux.
 Dans le système camerounais, qui est un système comptable, qui est un ordre de repentance comptabilisé, qui un ordre de grandeur numérique, un système africain où les centaines de millions de noirs de la Traite battent les six millions de juifs de la Shoah, un système à CRAN plutôt qu'à CRIJ, dans ce système les votes Artaud, Toutou et Hamon, mais surtout le vote Mélenchon qui arrive largement en tête dans toutes les banlieues, sont des votes honorables, antiracistes, THEO-cratiques! 

Dans mon système qui est un système de Royauté, le suffrage universel est une faute contre l’esprit. Il est le principe de pesanteur, le poids de la masse sur l'Individu libre. L’écrasement de la pensée. La féminisation de l'État. Dans mon système on associe le Nombre, le Pullulement, à l'Arriération. _ « La grande mosquée de Paris et sa fédération nationale appellent les musulmans de France à voter massivement pour le candidat Emmanuel Macron ».
Dans mon système on a le droit de dire que la dictature de la quantité c'est aussi le règne d'El Connerie.

 Mais dans le système camerounais qui est un système mélenchonien, un système duplice, un système double, un système à deux publics, on a pas le droit d'enduire les masses noires ou marrons de merde !
 Dans mon système, qui est un système du sarcasme, un système de Monument aux morts, un système de Souchiens poignardés par des Chances, l'explosion du vote mélenchon dans les banlieues immigrées, en lesquelles parfois le Hamon bat la Marine, pourrait être qualifié de vote fécal, excrémentiel.

 Dans un système mélenchonien, on n'a ni la force, ni la simplicité, ni le courage de prendre la moitié de son Public à rebrousse-poil, et d'appeler à voter clairement Marine, seule façon pourtant de battre vraiment le Macron.

En n'appelant pas à voter Marine on participe, même indirectement, même courbement, même à reculons, à la victoire de l'Employé de Rothschild, à la défaite de la France. Ipso facto on se trouve contraint, dialectiquement, de faire peser la responsabilité de cette défaite sur le pauvre peuple, et on dira que c'est un peuple de merde.

 Sur ce point la politique de Humoriste en paix s'oppose diamétralement à celle de Soral, qui démonte l'imposture Mélenchon, et appelle ardemment au vote Marine.
On a pu dire, avec juste raison, que PS et LR avaient volé en éclat lors de cette dernière farce électorale. C'était un bénéfice secondaire.
Dira-t-on bientôt qu'il y en eût un autre ? Que le Janus-brifon Réconciliation Nationale s'est cassé en deux parts irréconciliables : l'aile gauche du Front national et l'annexe du souk des Indigênants de la république ?


Les Français se sabordent 

 Thierry Meyssan, en des termes moins humoristiques mais plus sérieux écrit : "Les Français se sabordent, les Français ont sélectionné Emmanuel Macron (soutenu par les centre-villes) et Marine Le Pen (soutenue par les banlieues et les campagnes) pour le second tour de l’élection présidentielle."

Une phrase, deux contre-vérités absolues !
 Les Français ont sélectionné ! Cette bassesse ou cette stupidité vient d’être traitée, nous lui avons réglé son compte, nous n’y reviendrons pas. Si ce n’est que cette faute est plus grave dans la bouche d’un intellectuel que d’un artiste.  C’est plus grave pour un analyste politique et même métapolitique, géopolitique, cosmopolitique ! de ne pas savoir, ni voir, que le suffrage universel revient souvent à ce qu’une minorité arriérée, moutonnière impose son choix à la majorité !
 C’est exactement ce qui s’est produit avec le vote Macron ! Le choix d’une minorité de minables nous est imposé ! Dire alors « les Français ont sélectionné » c’est absolument dégueulasse. Ou stupide. Ou les deux. C’est impardonnable.

 Et ces banlieues qui auraient soutenu Marine ! Où sont-elles, sur Mars ?
 Rien n’est plus exactement faux, si l’on peut associer cet adverbe avec cet adjectif. C’est prendre son désir pour la réalité. Comment expliquer qu’un ex-membre des services secrets français n’ait pas pris la peine d’aller examiner les résultats réels ? Les banlieues, toutes les villes de France qui comptent le plus d’immigrés ont voté dans cet ordre : Mélenchon, Macron, Fillon ou Hamon, puis Marine, avec une noire monotonie. C’est aussi dans ces quartiers que le Hamon fait ses meilleurs scores et passe parfois devant la Marine antivoile.

Tels sont les résultats que l’on retrouve partout en Seine-Saint-Denis, dans les quartiers algériens de Marseille, etc.
Telles sont les données réelles !  Au rebours, c’est dans le Nord, la Somme, la Meuse, les vieux pays miniers sinistrés, prolétariens que Marine arrive en tête.
 Le vote FN est un vote identitaire et prolétaire. Pourquoi travestir ? Pourquoi répandre cette frauduleuse idéologie ? Pourquoi imposer une version officielle contre les faits ? Quand on s’appelle Thierry Meyssan !

 Même son de cloche fêlée, par un journaliste de la revue Éléments qui demande à Alain de Benoist : 

Les résultats semblent également confirmer la fracture entre les métropoles et la « France périphérique », mais aussi entre la France qui compte le moins d’immigrés, qui vote Macron, et celle qui en compte le plus, qui vote Le Pen. Qu’en pensez-vous ? 

 On se pince ! Comment répondre, comment disserter, sur une base totalement fausse ? C’est pourtant ce que fera le Philosophe à la retraite, sans sourciller.

 Thierry Meyssan encore :
 « Il n’y a pas de doute que, dans les prochaines années, Mélenchon se battra aux côtés de Le Pen. » 
Comme Dieudonné il sème des illusions sur nature politique du Sénateur, sa fondamentale duplicité.

Thierry Meyssan n’avait pas non plus de doute qu’Israël allait voler au secours de Kadhafi en 2011 ! Pas de doute qu’Israël allait faire la guerre aux USA en Libye. Lorsque j’avais lu ça à l’époque sur Reseau Voltaire [1] j’étais tombé à la renverse !

 L'honneur de Thierry Meyssan. Son honneur est d’avoir écrit son livre sur le 11 Septembre, et cet honneur est grand. Mais force est de constater qu’il ne se tient pas toujours à la hauteur où il s’était hissé.
 Il semble être dans le bon camp. (Sait-on jamais avec ces gens qui ont été élevés dans les services secrets [2]). La plupart du temps ses analyses étayées sont très éclairantes. Mais quand il se trompe, il ne fait pas les choses à moitié, et sa responsabilité, de par son prestige, est très grande.
 Par exemple avec son char sur Netanyahou qui allait voler au secours du colonel Kadhafi, il a cassé le soutien des antisionistes français, et facilité le boulot du NPA, qui soutenait l’intervention impérialiste contre le méchant Dictateur, qui en plus était soutenu par les sionistes !

 Les boutiquiers de la dissidence

 Les propos des boutiquiers de la dissidence reviennent souvent à expliquer que les peuples auraient les dirigeants qu’ils méritent.
 Nous l’avons dit : c’’est l’expression de leur superstition du suffrage universel, de l’étroitesse de leur vue, leur horizon borné par la prochaine échéance électorale, le nec plus ultra de leur médiocre conscience réformiste.

 Cela revient au fond à protéger le pouvoir, à dédouaner la pourriture politicienne de ses crimes, et faire porter au pauvre peuple le poids de son malheur.
 C’est l’opinion classique des demi-habiles, qui méprisent les simples qui les admirent, mais ignorent qu’ils sont eux-même méprisés par les spirituels.
Lire Pascal. Et Orwell.

 Systématiquement, après une énième farce électorale, les zintellectuels se trahissent par cet esprit de demi-habile. En ce moment par cette surestimation du rôle du Sénateur.
 Ces penseurs poussifs ne sont pas assez radicaux, pour comprendre la vraie fonction du suffrage universel et savoir LIRE un résultat électoral.

 La résistible élection du Golem de la finance va ouvrir sur une période politique inédite, beaucoup plus dure et difficile, mais moins travestie. Si la « dissidence » veut être à la hauteur de la situation, il importe qu’elle devienne plus radicale.
Être plus radical ça ne veut pas dire se radicaliser dans le sens où l’entendent les flics du pouvoir.
C’est-à-dire plus abruti de narcotique religieux, plus haschischéen-assassin manipulable par les services secrets.
 Fiché S = Bon pour les services.

 Au contraire, être radical c’est aller à la racine des choses.
 « La théorie est capable de saisir les masses, dès qu’elle argumente ad hominem, et elle argumente ad hominem dès qu’elle devient radicale. Être radical, c’est saisir les choses à la racine, mais la racine, pour l’homme, c’est l’homme lui-même [3]. » 

Argumenter ad hominem.
 C’est ce que je viens de faire.

 Vox clamantis in deserto , le 29 avril de l’an de disgrâce 2017


Notes
[1] http://www.voltairenet.org/article168711.html
[2] Thierry Meyssan : On se méprend à propos de mes contacts dans les milieux du renseignement. Il se trouve que j’ai été élevé, adolescent, dans ce milieu. J’ai toujours connu des espions et je me suis toujours senti à l’aise parmi eux. Je connais leurs codes et leur dureté. reopen911.info
 [3] Karl Marx.


19 commentaires:

Argoat a dit…

Les FDP (p pour papier) ne peuvent pas expliquer à eux seuls le score relativement bas de Marine. De nombreux Français de souche (ou Européens de souche) sont stupides et lâches. Je garde un peu d'espoir pour le 7 mai, enfin si peu... Si Marine n'est pas élue, les prophéties de Marie-Julie Jahenny vont commencer à se réaliser avant la fin du mandat du banquier.... J'espère que dans l'Au-delà la c*nnerie n'existera plus.

zig a dit…

la seule façon pour que les français soit moins cons !
si j'étais président libre et digne !
je les ferais trépané a 8 mois sorte de circoncision pour chrétins !
incision des transferts neurologiques entre l'inconscient et le conscient , ils saurait toujours cons mes plu influençable .
"bandes de cons qui se croient intelligents" apprenez donc la psychologie plutôt que les maths débiles qui vous gril les neurones !

Jimmy John a dit…

Vos écrits sont un miracle à l'humour ravageur.
On a beau être prévenu, ça secoue et ça fait du bien !

"Dans mon système qui est un système de Royauté..."
Impériumiste, si j'ai bien compris.
Auquel cas quid de l'Abbé - intrus de ce système - qu'on ne lit plus ? A-t-il été dialectiquement nié et intégré à Félix ?

"Les propos des boutiquiers de la dissidence reviennent souvent à expliquer que les peuples auraient les dirigeants qu’ils méritent."
De leur point de vue, c'est un propos totalement cohérent.
Leur objectif indépassable étant de "devenir boutiquiers à la place des boutiquiers présents", logique qu'ils reprochent aux "peuples de merde" de ne pas choisir les "bons boutiquiers".
Ca pisse pas loin mais ça permet de se livrer à un concours de bites (ou d'ego...) comme à l'école primaire.

PS petite phrase de Macron, tiré de son laïus de cet après-midi :
"Toutes les paroles ne se valent pas...il faut redonner l'autorité aux sachants".

L'abbé Tymon de Quimonte a dit…

Merci Jimmy John.
"Devenir boutiquiers à la place des boutiquiers présents", tout est là

L'abbé n'est pas nié, à salades, mais il se fait vieux, le Saint homme, et répugne de plus en plus à s'exprimer sur les choses mondaines. Les jeux du cirque électoral lui sont particulièrement odieux.

Jimmy John a dit…

Pareil vermotisme va rendre votre humour accessible à tous. Vous êtes sur la bonne voie !

Même mentalité pour les "électeurs de boutiquiers" dont la motivation principale ou exclusive est l'amélioration de leurs conditions matérielles. On le réalise en étudiant les luttes sociales : les manifestants arrivent avec des motivation nobles ("l'éducation des enfants" pour les profs, "le sort des malades" pour le personnel soignant, par exemple), puis après d'âpres négociations, repartent satisfaits d'avoir arraché de haute lutte une augmentation de salaire de 0.3%.
Malgré la compréhension du principe de la lutte des classes et la révolte ressentie devant les injustices sociales, comment ne pas pisser à la raie de gens à la mentalité aussi rabougrie ?

Anonyme a dit…

Reconciliation Nationale ! Putain de concept !! (Excusez la grossièreté)
Dommage, mon scooter fut volé avant !
Ça aurait pu marcher, comme celle de De Gaulle après la WWII, avec le peuple de la tchatche, qui nous a donné les frégates, la bombe, 68 en poignard sur le gâteau, 1 janvier '73,… etc etc.
Maintenant que les français ont, enfin !, l'universalisme à domicile il faut conceptualiser et pour ce faire la France peut compter sur l'avant-garde des "sciences" molles, elle en possède la crème mondiale dans la matière. Il parait que ça marche, 4% nous dit-on. On fera mieux dans une autre vie ( parce que de prochaine fois il n'y aura point ), on distribuera Comprendre l'Empire à Lampedusa, sur les quais des bruns, brume ou pas. L'autre Alain, celui de GRECE, aura compris, peut-être, que dans la France d'en bas il y a un putain de rift, on appelle cela la RACE NIKE.
C'est pour ça que les crève-la-faim se divisent en deux, à cause des NIKE sa RACE. Le Pen versus Melonchiens, le sang est plus fort que l'économie. La Russie opta pour les USA contre le Reich, antiracisme oblige. Capiche paisano ?
C'est la lutte des races qui t'envoi en taule, pas la lutte des classes, mon pote ! Connards de gauchistes mentaux ! Branleurs de concepts ! Intellectuels de mon cul (manuels non plus d'ailleurs) !

P.S.
Je remercie l'auteur du blog d'avoir le courage de laisser les commentaires libres et salue sa plume exceptionnelle !

Anonyme a dit…

La "divine" comédie maçonnique arrive à maturité , les nouveaux décors sont en place. Par contre les deux comédiens politiques , guident de troupeaux en France sont d'une grande médiocrité. A choisir , j'aurai préfère un Raimu.




Nocif

Anonyme a dit…

Lisez donc ceci , cela vous retirera l'anneau que vous avez dans le nez :https://explicithistoire.files.wordpress.com/2016/11/brafmann-jacob-livre-du-kahal.pdf




Nocif

L'abbé Tymon de Quimonte a dit…

A qui parlez vous Nocif là ? A vos compagnons d'étable ? (d'étable de la Loi je précise)

Anonyme a dit…

je ne vise heureusement personne , c'est vous qui savez.


Nocif

Anonyme a dit…

Ils ont juste un truc les Français , ils s’accrochent à n’importe quel mensonge , s’éreintent dessus pendant des mois en les retournant dans tous les sens pour en faire plus de vent encore et continue à prendre des suppositoires parce que cela leur convient très bien par là.
C’est là que le bât qui leur tient lieu de divan , blesse.

Et cependant j’aime la F'rance!

Nocif ;)

zig a dit…

avec la macronisation de la f'rance ont va paraître encore plus cons a l'étranger !
DE GAULLE avais raison les français ont des trous dans les cloisons nasales !

Anonyme a dit…

L'esprit polémiste n'apporte que de la fièvre là ou le principe d'action solderait les comptes sans tintamarre.


Nocif

Jimmy John a dit…


https://www.egaliteetreconciliation.fr/Trump-avance-ses-pions-45971.html
"Contrairement à ce que prétendent ses détracteurs..."

Ainsi donc, Meyssan se positionne désormais comme un admirateur du grand SchTrumpf, comme un soutien.
Voila qui a le mérite de la clarté.
Et qui le rend éminemment suspect.
Mais aucune surprise, au fond. Qu'attendre d'une iconne qui est un touille-m**** à la spatule enchocolatée ?

Jimmy John a dit…

Etrange, "belle réponse", telle a été ma première réaction.
Après visionnage, j'ai eu l'impression d'un service minimum, d'un appel à contre-coeur.

Jimmy John a dit…

https://www.egaliteetreconciliation.fr/Les-croisades-expliquees-aux-grands-une-theorie-du-complot-46031.html

Dans un but 'réconciliatoire' il eut put être intéressant de mettre en avant la deuxième croisade "victorieuse", celle de Frédéric II après un simulacre de bataille contre Kamal le parfait.
Ne serait-ce que pour participer à recréer un roman "national" positif.
Mais il est probablement plus judicieux de conclure, comme il est fait dans l'article, que les Européens de l'Ouest sont en bloc ou presque - rois, aristocratie, papes, église, marchands - les auteurs du "plus grand crime contre l'humanité".
Une nouvelle fois, en marche vers la flagellation, la haine de soi et le repentir, donc.

Il n'est pas question pour moi de remettre ici en cause les travaux de Monsieur Guyénot, un des collaborateurs les plus précieux d'E&R, un de ceux dont la pensée est la plus profonde, celui dont le travail, rigoureux et documenté, ne peut prêter le flanc à aucune critique.
En revanche, je questionne l'utilisation qui est faite de ce travail, la pertinence de le mettre à la portée du plus grand nombre.
Les voies de la réconciliation me sont sont décidément de plus en plus impénétrables et j'ai chaque jour un peu plus l'impression de fréquenter une officine antiraciste.
Est-ce seulement mon regard qui a changé ?

Je souffre de mon exil et il m'est particulièrement douleureux de voir les derniers fondamentaux auxquels je me raccrochais partir en sucette, raison pour laquelle "votre avis nous intéresse". Ou à défaut un mot de réconfort.
Dois-je perdre mes dernières illusions ?
jimmyjimmy.ma@gmail.com

L'abbé Tymon de Quimonte a dit…

J'ai éprouvé cette ambivalence, entre une estime ordinaire pour les travaux de Guyénot en général, et ce recul pour celui ci en particulier, du moins dans sa conclusion morale, que vous résumez bien.

Jimmy John a dit…


Merci, bien que vous ne répondiez pas à la question.
Mais la réponse m'appartient. Lorsque je considèrerais que les dissonances sont trop nombreuses, alors je saurais qu'il sera temps que je passe à autre chose, même si ce sera à déchirement.

Anonyme a dit…

Ah bon ? Le récentiste Guyénot croit aux Crousades maintenant ?

Alors il ne demeure sceptique que quand il s'agit des victimes de pédophiles ? C'est ça ?