samedi 26 décembre 2015

Les 2 zislamophobies

Or donc, il existe désormais deux Zislamophobies.
Il y a bien sûr celle, connue, et promue par certains cercles sionistes et néo-conservateurs, qui trouve un porte-voix complaisant chez Gros Media. Cet anti-islam militant est aussi devenu le leitmotiv des zultra-libéros, c'est à dire de l'extrême-droite du portefeuille, nostalgique des Thatcher et des Pinochet, qui vise à remplacer l'anti-communisme par l'anti-islamisme, en tant que guerre de la sublime civilisation judéo-chrétine capitaliste contre la Barbarie mahométane.
Mais l’État, le pouvoir, dans ses gouvernements successifs, ne reprend pas leur antienne. Sa doctrine reste le « Pas d'amalgame ! », et appuie l'halallisation de la France, en tant qu'elle sonne son hallali.

À côté naît un nouvel anti-islamisme populaire, et réactionnel aux récentes tueries. Celui là est un ras-le-bol des immigrés qui ne dit pas son nom, puisque ce nom est synonyme de « racisme », crime inexpiable.
Cette exécration s'exaspère devant ces jeunes mâles coraniques courroucés qui partent faire le djihad chez Daesh par haine des « croisés ». Et par goût de tuer, d'égorger, de violer, de vivre une vie criminelle impunie, non par excès de mysticisme. Nul n'en ignore.
L'évidente ostentation vestimentaire est une tartuferie, et une provocation pour affirmer son être générique. Tout comme Daesh, ISIS, quelque nom qu'on lui donne, n'est qu'une organisation criminelle à façade coranique.
Bien sûr identifier le terrorisme takfiri à l'Islam reste injuste et odieux.
Malgré cela, cette hostilité pourrait être grosse de promesses...
Tout dépendra de qui la fécondera.

vendredi 25 décembre 2015

Prière de Noël




O Jésus mon Dieu enfant
Qui êtes né en vagissant
Dans la paille et dans la bruyère
Veuillez exaucer ma prière.

Voyez vous, Jésus enfant Dieu,
Tous les Halls et tous les Vollande
Qui vivent à l'égal des dieux ?
Ce sont ceux là qui commandent,

 Et commanditent des tueries
De jeunes gens pauvres et blancs
Comme ils l'ont fait dans la Syrie
Qu'ils ont fait ruisseler de sang.

Seigneur délivrez notre France
Terre submergée de souffrance
De ces métastases pourries
Dans son cerveau endolori
Amen

L'abbé Tymon de Quimonte

mardi 15 décembre 2015

scholies post-electorâles

§. Pas l'ambition d'offrir une de ces brillantes zanalyses post-électorales n'étant pas doué pour jongler avec des abstractions aussi admirables et aussi décharnées que les pourcentages, les report de voix, les bla bla de telle ou telle crapule qui bat la campagne, et toutes ces petites précieuses choses qui constituent l'aliment de la branlette intellectuelle

§. À force de n'avoir que la farce électorale d'horizon, les esprits se sont bornés, les plus bornés se sont fait esprits, les plus purs esprits sont à la fête, c'est le règne du crétinisme parlementaire.
 Ce terme n'est pas une injure mais une caractérisation scientifique, exacte, du niveau de conscience politique moyen, en période de suffragisme hygiénique.

§. Chacun et chacune a sa petite idée sur l'aimable gestion que l'on dit démocratique du capitalisme à son stade le plus putréfié.

§. Se demander gravement si le report des voix des mongoliens du PS ou le repositionnement en levrette de deux millions de connards abrutis de télévision va jouer en faveur de celui ci ou de celle là, de telle pute ou de telle ordure....

§.  Alors que des gens crèvent abattus comme des sous-chiens dans les bataclan du pouvoir ;
Alors que des gens crèvent de honte et de dégoût devant les tapineuses du bataclan de la cinquième ;
Quand ils ne crèvent pas tout à fait de faim et de misère à cause des accapareurs dont les politiciens sont les serviteurs à gage.

§. Que fait la police dans l'état le plus bureaucratique et le plus policier d'Europe, pour nous, à part nous faire chier quotidiennement ?
 Elle traque l'Antisémitisme.
 Que fait l'Armée, à part entraîner, équiper, transporter d'ignobles assassins vicieux et psychopathes?
Elle garde avec vigilance les locaux des Loubavitchs.(CLIC)
Que fait la pléthore bureaucratique parlementeuse qui nous coûte une fortune en entretien ?
Elle subventionne les assoces de la Haine antifrançaise sous toutes ses formes.

§. La Farce électorale est d'abord un Spectacle. Pendant quelques semaines la conscience politique va descendre au dessous des latrines.
Les plus cons seront à la fête.
 Les moins cons vont les imiter.

§. Les sondages colo-électoraux avec les analyses des politologues qui sont à la Politique ce que les postillons du sexologue sont aux liqueurs de l'étreinte amoureuse.
Quant aux analyses post-électorales, elles sont aussi exaltantes que les jérémiades post-coïtales, qui visent à masquer la dépression. Tout ça pour ça!

§.  « La révolution ou la mort », ce slogan n'est plus l'expression lyrique de la conscience révoltée, c'est une certitude, et quand tu me dis en ricanant qu'il n'y aura jamais de révolution, tu peux alors être certain de crever, toi, ta descendance, et le souvenir m^me de ta poussière.
 Et m^me demain tu ne seras plus dans la conscience enturbannée des Zommes de l'avenir
 O ce n'est pas la mort, lyrique, dont je parle, la Mort comme au cinéma, c'est la putréfaction, la liquéfaction de tout ce qui nous a fait, de la matrice qui a produit notre être là, notre possibilité, notre civilisation.

§. Voilà ce qui se prépare et qui ne sera jamais renversé par les bulletins de vote.
 Tu me juges exagéré ? Mais qui commence à employer des moyens extra-légaux, qui se sert de moyens de guerre civile, qui a trempé son groin dans le sang des jeunes gens du bataclan ?
La révolution n'est rien d'autre que retourner toute cette violence contre ceux qui nous la font subir.
Qui visent à transformer la France en un vaste bataclan.
France possédée, par ceux là même qui possèdent les bataclans
France piégée, comme les jeunes entrés par malheur dans le guêpier du bataclan;
France prostituée dans un bataclan à bien-être du soldat;
France réduite aux dimensions morales d'un bataclan.
Ce sera la révolution ou le bataclan à jamais.

§. Comment peut on voter encore pour le PS ou le parti de Tcharkeudzy ?
 Comment peut on être assez con, immature, totalement apolitique pour se déterminer contre une ombre, une fiction : le fascisme ?

§.  Seigneur Délivrez nous du fâchisme ancien.... et vive l'Ukraine !

§. Tout en gardant constamment présent à l'esprit qu'il y a aujourd'hui en fRANCE 51 millions d' individus en âge de voter, sans compter les petits enfants, sans compter les chiens.
 Pourquoi les chiens ne voteraient-ils pas ?
 Ils sont là parmi nous, chiant partout, chiant sans cesse, son Maître le Parisien ramasse ses diarrhées, puis, de la même main qui ne tremble pas, s'en va glisser son bulletin plein de merde dans l'Urne.

§. Ils ont des droits les chiens, merde ! d'autres en ont bien, qui ne les valent pas, des sous- chiens.

§. Quand tu vas chez le Parisien ça sent le chien, la merde de chien, la merde souchienne, le souche de merde qui pardonne les offenses tant qu'elles ne lui sont pas infligées par le front national.
 Tu le tues au bataclan ? C'est pas grave, tant que c'est pas l'estreêêême droâââte !
Zont bien fait les soldats du bien-être de s'en donner à cœur joie la vieille du sabbat.

§. – Oh toi 't'aimes pas les zanimos ! Qu'aimes pas les bêtes aime pas les zommes !
– Hitler adorait les chiens.
– Hein ?
 – Si . Mais il n'habitait pas un studio de 33 mètres carré rue de la Roquette avec trente neuf ou quarante cinq chiens. Il aimait le plein air, les Bunker, tout ça.
 – Ah bon savais pas. Je vais faire abattre mes chiens.

 §. Pour les dames, il y eût les suffragettes, il faut maintenant les sanisettes pour les chiens. Pour qu'ils puissent avoir un endroit où voter comme leurs maîtres.
Qui votent comme leurs maîtresses.


lundi 14 décembre 2015

Daech Blues



Je suis venu clopin-clopant
Riche de mes deux mains habiles,
Dans les poches des gens des villes,
Ils m’ont condamné aux dépens.

 Plus tard les tarifs sans défaut
Des allocations des familles
 M'ont fait engrosser trente filles
Et la thune a coulé à flot.

 Bien que croyant fort peu séant
 Et pratiquant ne l'étant guère,
Je suis parti faire la guerre
Du Daech contre les mécréants.

Suis je né pour tous vous niquer ?
Qu'est-ce que je fais en Fronce ?
Pitié, cessez donc vos semonces,
Priez pour un fils des Mosquées !


mercredi 9 décembre 2015

Quelques enseignements colo-électoraux -2-

Or donc, s'il convient de reporter le résultat électoral sur le fond noir de l'Abstention, pour en faire ressortir la pâleur, l’essentielle anémie, il convient aussi d'en trouver le secret.
 Les scores faramineux du PS dans mon arrondissement m'ont frappé comme un Intersigne.
 Par un examen minutieux des résultats j'en recherchais la physionomie. Ou plutôt les physionomies. 
Et décelais une deuxième vérité criante.

 → Cet examen méticuleux est tellement instructif qu'il devient gênant pour le Pouvoir.
 Dès à présent, le site du ministère de l'intérieur ne donne plus que les Résultats généraux pour la France entière. Les résultats détaillés, le nombre exact des votes ville par ville, sont déjà inaccessibles ! Et introuvables ailleurs sur le Net.
 Heureusement j'ai travaillé et pris des notes pour cet article, hier !

 Ainsi j'avais noté que le Front National montait jusqu'à à 70 % des voix dans certaines communes du Nord, de la Somme, de la Meuse, des vieux pays miniers, prolétariens.
70 % à  Jametz, à Romagne-sous-les-Côtes dans la Meuse,  à Noirémont dans l'Oise , à Coupru, dans l'Aisne
60 % ou près de 60 % à Lanches-Saint-Hilaire, à Fresnes sur Escaut, à Annequin !
Etc., etc.

 Ces 70 % pour le FN doivent être mis en rapport avec les très hauts scores du Parti socialiste dans certains arrondissements de Paris, en Seine Saint Denis, et d’une manière générale en l'atrocement mal nommée Île de France, avec ses villes à très haute densité immigrée.
Là, partout, le PS arrive en tête, tout au rebours des résultats nationaux.

 Le vote FN n'est pas un vote bourgeois.
Il est un vote de défense identitaire prolétaire de souche.
 Le vote PS n'est pas un vote ouvrier.
Il est un vote de défense identitaire immigré.

 Quel français véritable pourrait porter sa voix aux Hollande Valls Cazeneuve, Taubira, Fabius Belkacem, Tourraine et toute la Clique ?
A leur politique de Mort, nationale, sociale, morale ?
Seuls le Gros Argent et ses valets, politiciens et journaputes, la Caste en un mot, devraient allègrement s'en aller urner pour le Parti Sybarite, Sicaire et Sioniste !

Mais cette Caste possède une base sociale, un appui populaire.
Elle s'est attaché au fil des années, par les prébendes, par la préférence et l’impunité, un autre peuple pour mieux fouler au pied tout ce qui fonde notre pays comme nation souveraine.
 Et ce peuple idoine n'est pas le français de souche.
Voter massivement PS aujourd'hui, est l'acte le plus radicalement étranger à la France;  il manifeste l'extériorité d'une nature, bien davantage que n'importe quelle boucherie, n'importe quelle idolâtrie, n'importe quelle vêture.
Félix Lechat

mardi 8 décembre 2015

Quelques enseignements colo-électoraux -1-

J'ai choisi cet intitulé non pour faire farce, mais parce que la farce électorale sert aussi à prendre la température d'un peuple. C'est là son moindre désagrément.

 Or donc le fâchisme est arrivé en tête de liste.
 J'ai moi-même tenté d'apporter modestement ma petite pierre au Bunker, sous la forme d'un vaste bulletin à introduire tant bien que mal dans une enveloppe bleue microscopique.

 Dans mon arrondissement, sur 100 types, seuls 7 ont urné comme moi, 40 ont préféré voter socialiste, 14 écolo, et 9 F. de Gauche.
 Quand je vous aurai dit que c'est l'arrondissement en lequel ont eu lieu les Carnages, vous seriez en droit de vous dire à votre tour que le pouvoir a bien fait de les laisser saigner.
Du point de vue de son intérêt, il aurait fallu en saigner davantage, un peu partout, mais si les apprentis djihadistes ne manquent pas, les « officiers traitants » ne sont pas légion, l'enquête parlementaire qui suivit l'Affaire Merah en 2013, nous ayant révélé, entre autres choses, « les moyens dérisoires » dont disposaient les services idoines.

Quoi qu'il en soit, une fois de plus pARIS vote à l'envers de l'ex France. Dont le seul espoir, légal, d'échouer la Pègre au pouvoir reste la Marine anti-Voile, qui donne des vapeurs aux journalopes.
On ne peut donc que se féliciter de cette vague marine.

Mais il convient de relativiser les résultats. Tous les résultats. En les jaugeant à l'aune de l'Abstention.
Qui, une fois encore, a été massive pour ce premier tour des élections régionales.
Je m’étais déjà exprimé sur le sens a donner a l'abstention, en tant que phénomène, lors des Européennes de l'année passée. Vous pourrez lire ou relire en cliquant sur ce tronçon-ci. 

Chiffres officiels de participation du ministère de l’intérieur
 Abstentions : 50,02 % des inscrits.
 Blancs : 1,19 % des inscrits.
 Nuls : 0,80 % des inscrits.
 Ce qui revient à 52% des inscrits à peu près.
 Mais dans l'Abstention il faut aussi compter les « non inscrits », ces gens qui ne se sont inscrits sur aucune liste électorale. Ils représentent pourtant plus de 6 millions d'électeurs potentiels.

Il faut reporter les résultats à cette donnée fondamentale (clic sur graphic)



Ainsi en Ex-France sur 100 types (mâle, femelle, ni l'un ni l'autre ou les deux), en âge et en état d'urner :

12 ont voté FN
11 LR
10 PS

Telle est la réalité.


lundi 30 novembre 2015

...et tout le bataclan -3-

§. La chiennerie parlementeuse, censée représenter la Vox populi, a voté comme un seul chien couché la restriction drastique des libertés que l’on nomme État d’urgence, plutôt qu’État policier qui fait mauvais genre.
 À l’exception de six d’entre eux. Auxquels, quelles que soient par ailleurs leurs niches écologiques, il faut décerner l’Os d’or de l’honneur en ces temps cadavériques.

§. Il faut bien comprendre que la racaille des députés et sénateurs n’ont pas seulement voté la prolongation de l’état d’urgence. Ils ont profondément modifié de la loi du 3 avril 1955 dans un sens inimaginablement répressif.
Désormais en fRANCE, il suffit que l’État décide, sans avoir en aucune manière à le prouver, qu’une personne a un « comportement » suspect pour qu’elle puisse être arrêtée.

§. À bas l’état d’urgence ! Sauvons nous nous-mêmes !
Si c’est la guerre, il faut le Salut Public et non la dictature des intérêts privés.
Qui sait si l’antique idée d’Autodéfense populaire ne reprendrait pas du poil de la bête face aux barbus inhumains ?
 C’est une bien mince probabilité, mais que le Pouvoir ne semble pas écarter.

§. Ministre Cazeneuve, l'après midi même des massacres, avait présenté un Plan Arme contre la possession d'armes légales, de fusils de chasse, et comprenant aussi une défense renforcée des armureries.
« Il y aurait », dit le ministère, « 31,2 armes légales en France pour 100 habitants, contre 101,1 pour 100 habitants au États-Unis, 30,3 en Allemagne et 6,7 au Royaume-Uni. »
 C’est beaucoup trop : nous autres sans-dents leur semblons armés jusqu’aux dents.

§. Que la vile populace reste toujours désarmée, et devant la menace mortelle des barbus, n'ait d'autre issue que se mette derrière les vrais professionnels, rasés de près, et "extrêmement musclés".
Voyez vous.

§. Les hasards du calendriers font que le Plan arme du ministre de l’Intérieur a été présenté l’après midi du Vendredi Sanglant.
Et si l’on veut bien se se donner la peine de se souvenir que le matin même de ce même jour, des exercices de simulation d’attaques terroristes avaient été organisé par le SAMU de Paris, on peut se dire : Sacrée journée quand même, et bien remplie !
C’est un deuxième « hasard effroyable » selon la propre expression de l’urgentiste ex-collaborateur de Charlie Hebdo, Patrick Pelloux.

§.  Un hasard et rien d’autre : il n’y a pas, il ne peut pas y avoir de liens entre le terrorisme qui vient du dehors, et la maintenance de l’Ordre qui reste du dedans.
 Les lois qui régissent l’Intérieur ne sauraient être mises en rapport avec celles en vigueur pour l’Extérieur.
 Le Microcosme et le Macrocosme sont deux mondes définitivement séparés, comme H et F vivent en des mondes hétérogènes.
C’est ce qu’on appelle la discontinuité de l’Univers (cité d’été au PS).
 Le contraire de cette loi fondamentale s’appelle le complotisme.

§. Bien avant l’état d’urgence, les observateurs avaient noté la fermeté du gouvernement dans le domaine social, et particulièrement  son mépris des médecins et personnels hospitaliers révoltés contre les Lois Hirsh et Tourraine qui saccagent l'Hôpital public, et font de la plupart des régions
des « déserts médicaux »selon la formule du Conseil national de l’ordre des médecins

§. Dans la foire d'empoigne sociale le gouvernement bafouait ouvertement sa propre doctrine sociale de « contractualisation des rapports sociaux », et manifestait une morgue qui n’appartient qu’aux vainqueurs.
Mais toute la gauche, PC, Front de Gauche, etc., n'a-t-elle pas voté l'Etat d'Urgence ?

§. Du côté droit c'est tout aussi réjouissant.  Ministre Valls ne semblait rien tant redouter que l’irrésistible ascension du Front national.
 Grâce à l’Etat de grâce on assiste à la résistible capitulation du FN.
 Marine Le Pen s'est empressée d’acquiescer à l’invitation de se joindre à l’union sacrée avec le gouvernement.

§.  Valls a déclaré sur France Inter : « Nous devons donner tous les moyens, comme cela n’a jamais été fait dans notre pays, à la police, à la gendarmerie ainsi qu’aux services de renseignement. »
 Et aux Femen ?
Comment voulez vous qu'un type de l'extrême droite résiste à ces mots de Police, de Gendarmerie, de maintien de l’Ordre ?

§. C'est dans les gênes de la Droite.
Prenez la  Gendarmerie, ce corps d’élite.  Qui ne se souvient de sa solidité et sa détermination face aux hordes de la Manif pour tous ? Et des courageux policiers déguisés en manifestants qui surgissaient au milieu des enfants dans les landaus pour écraser le fascisme dans les langes.
Sans eux, que seraient devenues les malheureuses Femen, toutes nues, les pauvres, aux milieu des nostalgiques des bûchers de la Sainte Inquisition ? On frémit d'y seulement songer.

§. Les forces de sécurité ! Un fort sentiment de sécurité naît spontanément à leur vue.
 Quand aux services de renseignement, près de 200 morts après l’affaire Charlie-Coulibaly, nous ne pouvons que nous incliner devant leur rare efficacité.

§. Marion Maréchal le 16 septembre : « Nicolas Sarkozy et François Hollande sont responsables du chaos d’où surgissent les monstres du djihadisme, du terrorisme, de l’état islamique, des migrations submergeantes, que les lâchetés rendent inendiguables. L’un et l’autre, Nicolas Sarkozy et François Hollande, chacun sur son strapontin historique, ont contribué à ce chaos criminel. »
L’état d’urgence acceptée avec les responsables et coupables d’un chaos criminel ?

§. Les cotes de popu-hilarité bondissent à se tenir les côtes !
+  32 % pour le Hollanderführer !  Presque autant pour le Caudillo.
 Selon le sondage Odoxa, après les attentats de Paris François Hollande passe à 71% et Manuel Valls à 66% d’opinions favorables !
 Force est de constater que le vendredi 13 novembre fut un jour porte-bonheur pour le Pouvoir.

§. Ce vendredi 13 fut un vendredi étrange et extraordinaire à bien des égards.
Mais est impossible d’imaginer que certains grands dirigeants aient pu s’attendre aux sabbats du bataclan.
Sauf à utiliser les services secrets de savants kabbalistiques et extralucides qui prédisent l’avenir. Mais ça personne n’ose y croire. Trop flippant.
Gouverner n’est pas prévoir.

§. Sinon ce serait à se damner.
Dans quel tourbillon serions nous alors précipités !
Dans le Vortex du plus froid des Monstres froids.
Je plains les malheureux affligés de l’altération morbide du complotisme. Ils sont déjà dans le pressentiment du Pire, dans la Circumversion :  « Le tourbillon glacé du Maudit qui rugit, quoerens quem devoret ».

§. Nous sommes tous égaux devant la menace.
 Mais parfaitement inégaux quant à sa perception.

mercredi 25 novembre 2015

Que sont les Charlie devenus

§. « Les manifestations sur la voie publique sont interdites » a annoncé le Préfet de police de Paris après les carnages du vendredi 13, dans le cadre de "l’état d’urgence". 
Hier, après le Spectacle de la Tuerie-hebdo, on avait appelé la Populace à descendre dans la rue, pour qu’elle fasse sa Charlie.
 Aujourd’hui on la redoute un peu quand même, comme on craint les réactions d’une brave grosse bête quand on touche à ses petits.
 D’autant qu’on lui promet : C’est que le début d’accord ? Ça va saigner encore et encore ! 

§. Vanité, Lâcheté, Servilité, 
Tel est triptyque qui remplaçait depuis longtemps le tableau de la Liberté défunte, de l’Égalité de Procuste et de la Fraternité des charniers.
Derrière, son point d'appui est la Criminalité.

§. C'est pour ces gens là que nous mourrons.
 Non seulement pour eux, mais par eux, par la main contaminée de sang de leurs propres agents.
 Qui « faisaient du bon boulot » aussi, en Syrie, t’en souvient-il Charlie ?


Que sont les Charlie devenus

Que sont les Charlie devenus 
 Qui gambadaient le long des rues 
 Tout excités ?

L’État d’Urgence décrété 
 Je crois l’État les a ôtés 
 C'est Dictature ! 

 Il se peut que le temps nous dure 
 Sous le joug de cette vile Ordure 
 Ces géôliers 

 Perpétuellement liés 
 N’en êtes vous pas humiliés 
 Ô mes amis ? 

 Ne voyez vous pas l’infamie ?
 Ne sentez vous pas l’Ennemi 
 En haute sphère ?

Dans cet État qui nous atterre 
 Et de partout nous fait la guerre 
 Au temps d’hiver

Son Pacte et son droit mortifère 
 Sa Loi Macron et son gender 
 Sa puantise 

 Est il seyant que l’on vous la dise 
 Pour votre plus grande méprise 
 La Vérité ? 

 Où sont les Charlie exaltés ? 
 Ils ont déserté la cité, 
 Marianne est morte

Ils volent comme feuilles mortes 
 Dès que balles sifflent aux portes 
 Du Bataclan

C’est alors qu’il fallait du cran 
 Sortir et serrer les rangs 
 Sinon Mourir

Le peuple à son mot à dire 
 Renverser, sinon mourir, 
 Gouvernement

Soyez certain jamais ne mens 
 Le coup d’état est permanent 
 Marianne est morte

jeudi 19 novembre 2015

....et tout le bataclan .2




§. « Un hasard effroyable » dit Patrick Pelloux l'urgentiste et ex-collaborateur de Charlie-hebdo, dans une vidéo que nous offre le site Panamza. Car, figurez vous, le matin même des attentats des exercices de simulation de ce genre d’attaques terroristes étaient organisés par le SAMU de Paris.
Je dirais plutôt une bienheureuse coïncidence, n'est ce pas. Ou plus pompeusement un isochronisme providentiel !
Car ce ne peut être que la providence, ou l’État-providence, comme vous voudrez, qui veille !

§. Les nôtres
Le Pharisien : « Les tueurs sont impitoyables. Ils ont pourtant épargné [ici le Torchon donne un prénom russe NDLR], un jeune majeur « typé », comme le décrit une amie, dont la peau mate le fait souvent passer pour un jeune d’origine maghrébine. « Ils l’ont visé, puis se sont repris, explique cette proche. « Ils lui ont dit : Toi, t’es des nôtres !, et ils ont tiré sur un autre jeune à ses côtés. »
Donc rester toujours de préférence près d'un grand blond, s'il s'en trouve autour de vous, quand vous sortez.

§. Pour les soucieux de physiognomonie, vous pourrez comparer ici, les visages des victimes avec les faciès des assassins, .
 Cette galerie de portraits vaut tous les discours et tous les débats du monde !

§. TOUS AUX BISTROTS !
L'initiative du mardi 17 novembre fut destinée à "rendre hommage aux victimes des attentats".
"Il a été fauché dans un événement festif, continuer à faire la fête c'est lui rendre hommage" affirment les proches d'une victime.
 Aussitôt les restaurateurs, cafetiers et brasseurs ont décidé de servir de Tiroir caisse de résonance à cette courageuse initiative. Ils ont été soutenus par les entrepreneurs des Pompes funèbres.
Ainsi ce mardi soir les terrasses étaient remplies à l'heure de l'Apéro. " Paris retrouve l'Espoir" dit le Journal, et le patron de troquet son chiffre d'affaire.

§. "Continuons Tous à vivre" !
C'est par ces mots que l'opération "Tous au bistrot" a été lancée sur les rézos socio.
Répondre à la violence par la cirrhose.
Montrons leur que "nous n'avons pas peur" nous exhorte la Mère de Paris !
De leur côté obscur, les Barbus encore en service (secret) ont traduit par "continuez tous à mourir".
Et ils ont lancé l'opération TOUS AUX TOMBEAUX !

§. Il ne faut d'ailleurs plus les appeler CPF, Chances pour la France, mais CPSF, Chances pour les services funéraires.

§. L'Ignoble Cambadélis nous prévient sur France Info :« Nous entrons dans les années de sang, il y aura des morts, il faut que tout le monde en soit conscient ».
« La France est en guerre » renchérit Hollande devant les députés et sénateurs réunis en congrès. Notons que c'est « Sa guerre » à lui, n'est ce pas, celle qu'il a lui m^me déclaré, sans nous demander notre avis, en bon caniche de l'OTAN.

 §. Et ces pour ces gens là que nous mourrons !

§. Le projet de loi d’extension de l’état d’urgence, adopté par le conseil des ministres, sera soumis demain au Sénat. Il prolonge jusqu’en février 2016 l’état d’urgence, et élargit le régime d’assignation à résidence.
 Les perquisitions administratives (c'est à dire décidées par le gouvernement sans l’accord d’un juge) pourront être menées chez qui bon leur semble. Et les arrestations pourront avoir lieu à tout heure du jour et de la nuit, sur simple décision du pouvoir.
Egalement le gouvernement pourra obtenir le blocage immédiat des sites internet qui lui déplaisent, sans aucune formalité préalable, immédiatement et sans délai, ni contrôle d'aucune sorte de la CNIL.

§. C'est donc dès à présent la Dictature.

 §. Outre cette prolongation Ad vitam æternam de l’état d’urgence », Hollande a ajouté : « Nous devons aller au-delà de l’urgence (…) nous devons faire évoluer notre Constitution (…) ».
 Comment ?
— En modifiant l’article 36 de la constitution de la Ve République pour y faire figurer « l’état de siège » !
Le Général de Gaulle l'avait utilisé durant cinq mois pendant la guerre d'Algérie. François Hollande, beaucoup plus ambitieux, veut le maintenir jusqu'au terme de son mandat. Et au delà, si les élections étaient annulées pour cause de guerre.
Nul doute que ça se fera.

§. A sa mort le Hollanderführer nommera le Caudillo comme successeur.
Quant à ce Dernier, à l'heure dernière, comme son maître Franco il rétablira la Monarchie en intronisant sa favorite du Maroc, Reine de France !

TOUS AU BISTROT !



mardi 17 novembre 2015

Barbarie, barbaresques... et tout le bataclan


§. Vous voudrez excuser mon manque apparent de réactivité, en cette heure cruciale, hormis ces quelques lignes lapidaires que je laissais  avant de courir attraper mon train.  C'est que je partais ce samedi matin à Heidelberg, en n'emportant ni PC ni tablette, pour couper les ponts et passer

Le Pont sonore de passants et de voitures 

vers le Sentier des Philosophes.
Mais tout au long du Philosophenweg, mon âme restait sombre et hantée.
Maudite soit cette époque. 


§. Tout à l'heure, en rentrant, j'apprenais que mon propre immeuble était endeuillé par la mort d'une résidente, belle jeune femme d'origine italienne, assassinée dans le bouge du Bataclan, et que je croisais parfois devant nos belles poubelles jaunes et vertes en lesquelles nous triions citoyennement nos ordures ménagères.
D'autres ordures bien plus dégoûtantes, et qui n'ont pas ménagé leur peine, se sont chargées d'abréger son séjour ici bas. Elle avait 24 ans.

§. Mais le comble de ma consternation a été atteint quand je reçus par la figure le commentaire de Jimmy John.
Or donc, après que beaucoup ont été dessoudé, il faudrait "Ressouder la France". Tel était le sens d'un texte émanant de la rédaction E&R.  Je veux croire qu'il est à prendre au second degré, telle cette phrase :  "Ainsi, la qualité de vie française, notre quiétude, que tant de pays nous envient, et qui est symbolisée par Paris, est ébranlée" qui semble n'avoir été écrite que dans le but de provoquer l'hilarité.
Personne au monde ne croit plus dans la "qualité de vie française". Quand je vais ailleurs, à l'Etranger ou en Province, tous me plaignent de vivre dans cet égout puant.

§. Je dois dire que le retour en Ex-France, et particulièrement dans sa poubelle pARIS, provoque toujours ce choc anaphylactique, cette commotion esthétique, ce traumatisme moral qui nous fait rentrer brusquement en Absurdie, en laquelle les lois élémentaires de la vie sont bafouées. C'est notre quotidien qui est gâté.
L'Immigration dans sa vérité est un phénomène destructeur en ce qu'il nous atteint dans le principe même de notre pulsion de vie. Il nous fait déracinés chez nous, en exil dans notre patrie même.
Ceux qui ne le ressentent pas méritent de périr. Ils sont faits pour le couteau.

§.  Tout ici est laideur, saleté, bestialité, et haine raciste.
Et après les boucheries de Vendredi 13, viendra s'ajouter le poids de l'omniprésence policière, dans une ville pourtant déjà fliquée à mort, où l'on ne peut pas faire le plus petit pas de travers sans être agressé légalement.

§. Finalement les assassins du 13 novembre auront fait en une seule nuit ce que leurs frères mettent à peu près dix ans à réaliser.  Envoyer ad patres deux centaines de sous-chiens. C'est à peu près le nombre de personnes tuées entre 2000 et 2009 que nous révèle Hervé Ryssen dans son ouvrage.
Et les survivants iront déposer des gerbes devant Le Carillon et Le Bataclan, du même pas martial avec lequel ils avancent dans leurs Marches Blanches, depuis des décennies.

§. Après examen attentif des victimes, sa Seigneurie Cukierman nous fait l'honneur de reconnaître "que les familles juives n’étaient pas visées dans cet attentat".
Et en effet les morts du 13 novembre semblent tous triés sur le volet de l'arrière-garde.
D'ailleurs il semblerait que "Des-responsables-de-la-communaute-juive-ont été-prevenus-de-l'imminence-d-une-attaque-le-matin-des-tueries", si l'on en croit le site Times of Israël.
Nous lisons : "Vendredi matin, des responsables de la sécurité de la communauté juive en France ont été informés de la possibilité très réelle d’une imminente attaque terroriste de grande envergure dans le pays, selon Jonathan-Simon Sellem, un journaliste indépendant et représentant des Français en Israël."
Voilà qui met du baume au cœur.

§. Nous présentons nos condoléances attristées à l'Union de Juifs Etudiant la France qui ne pourront pas cette fois, hélas, se trimbaler avec leur pancarte classique : "EN FRANCE ON TUE DES JUIFS DES NOIRS ET DES ARABES".

§. Tout cela offre de l'eau au moulin de ceux qui voient dans ces attentats la préparation d'une soi-disant " Guerre des civilisations".
Mais si l'on voulait en arriver à cette guerre, qui est la guerre civile, on laisserait un peu de jeu aux identitaires et aux dissidents.  Aux armes on ne répond que par les armes.
Tel ne sera pas le cas.  Bien au contraire. "L'état d'urgence" est un coup d'état qui légitime des lois et des actions tyranniques pour contrôler totalement la population, et réprimer ses éléments les plus lucides.

§. Redisons le sans nous lasser : Cette guerre est celle du peuple contre ce gouvernement de guerre civile; cette dictature sioniste qui cherche à asseoir son pouvoir par l’état d'urgence et la police.
Et les Barbus de l'Etat islamique, ce ramassis d'arriérés et d'assassins, sont ses hommes de main, ici comme en Syrie.
Vous pourrez lire, si ça vous chante, ce texte écrit by myself sur le Maître-Site : Faut il attendre 2017 ?

A qui profitent les massacres du 13 novembre ?  A L'ETAT!  A ce pouvoir maudit, assassin, vermineux qui s'est installé et assis sur la tête d'Ex-France.




samedi 14 novembre 2015

Vendredi sanglant

Lourdement équipés, de fusils de guerre et d'explosifs, des barbus assassins, qui étaient pourtant connus de la police, et sous la surveillance des « services », ont pu commettre la boucherie cachère du 13 novembre.
 Y a-t-il une police dans ce pays ?  Dans l’État le plus bureaucratique et le plus centralisé d'Europe ? 

Qui, dans un premier temps les a armés, équipés, choyés, puis transportés en Lybie, puis en Syrie en disant qu'ils faisaient là bas "du bon boulot ?"
Ceux là m^me qui aujourd'hui décrètent l'état d'urgence, se souviennent qu'il y a des frontières et demandent l'ouverture de camps de concentration.

 Nous sentons nous protégés par les Valls, Taubira, Hidalgo et Hollande ?
 Peut on laisser nos vies et celles de ceux que nous aimons entre les mains de ces gens ?

mercredi 11 novembre 2015

Armistice avec l'enfer

                                                                                                        
Ceux qui partirent tranquilles...Et qui ne revinrent pas. Ceux de la vieille race française de Saint-André-des-Champs, morte avec eux dans les charniers du métissage.

« Vous pouvez partir tranquilles… vous serez remplacés dans vos boulots promptement, dans vos maisons et vos lits… dix fois plutôt qu’une !… Vos femmes d’ailleurs ne demandent qu’à se rendre, que dis-je ! elles sont aussi impatientes de vous mener gare de l’Est que Lizok Lévy, Yubelkrantz… de vous propulser au casse-pipe… La femme est une traîtresse chienne née […] La femme, surtout la Française, raffole des crépus, des Abyssins, ils vous ont des bites surprenantes ! Ils sont si vicieux, si câlins. Ils comprennent si bien les femmes!… Ah! cet Orient!… c’est autre chose!… cocus des tranchées, pauvre viande kachère !  »
L.F Céline

 En Mémoire des anciens Poilus, épilés par la Faucheuse esthéticienne, afin que le Monde devint Con.
Vous pourrez relire LE CHEMIN DES DAMES 


dimanche 1 novembre 2015

Exil

À la Raie Publique, l'autre jour, avant qu'un tique tombe de la Déesse de fer, je peux en parler maintenant, jour de tous les Saints, j'ai vu se congratuler un trio de sodomites mondains, dont deux en train de se lécher la bave, tous trois dilatés extravasant la sanie, et qui occupent des places de premier plan dans le cloaque politicien.

Personne de propre ne peut les regarder faire sans se sentir en exil.

 Il fallait voir un peu l’expression satisfaite de ces gueules d’empeigne, l’enfer n’a pas vomi monstres plus flaccides et plus fangeux. Le poil gris recouvert par l’excrément, balayettes de latrines non rincées, leurs haleines mêlées laissaient des remugles d'anus jusque chez les fleuristes.

 Depuis longtemps, je le sais bien allez, on travaille la France de l’Intérieur, et de plus haut, et Dieu sait avec quelle opiniâtre haine, à en faire une contrée où la propreté morale passe pour le vice, et jamais vice ne versa autant d'inversion, mais jusqu’à présent ces manigances ne se faisaient que sous couvert, que travesties...

 Mais on atteint le fond puisque les pourrisseurs se montrent en tête des processions avec le drapeau, sous les fanfares...
 Écoulements dont le robinet ouvert, clamé, est l’infestation des jeunes ; on les mène par le piercing puis on les entasse dans des enclos, on leur déverse des seaux d’alcool, de capotes, d'ecstasy et de rap toni-truand sur le podium, sans voir QUI les agite et les remue à la manière du Fondeur de Boutons avec la longue cuillère dans ce chaudron où l' on n’aura qu’à recueillir les larves.

  « T’as vu », dit l'un des trois, « à quelles hauteurs nous avons atteint, quels résultats notre œuvre ? Est-il possible, dans ce pays qui était tout de même une bonne et brave Nation, avec un fond excellent, un Peuple, est-il possible, que nous, fait de toute éternité pour croupir dans les tunnels, qui léchions naguère, accroupis, la pisse dans les vespasiennes, est il possible que nous fussions élus Rois, par les descendants ? »



lundi 19 octobre 2015

Le petit meurtre d'Agatha Christie

Texte en lequel j'exprime toute mon estime à Mesdames :
Agatha Christie
Colette
Lady Montagu;
de Girardin;
Augustine Brohant;
Hypatie d'Alexandrie;
du Deffand;
Gabrielle Wittkop
Marguerite Yourcenar;
Annie Lebrun;
et quelques autres !

Je n'ai pas cité Orfeenixe car elle m'a fait faux-bond, lors m^me que nous commencions à peine à ricocher. Tant pis.
Non plus que la petite Millie-Caer-Adler car je n'arrive pas à bien comprendre ce qu'elle dit, ni à lire ce qu'elle écrit.


à lire sur FRAGRANS FEMINAE, que vous boudez tas de cloportes, si j'en crois mes stastystisques!


mercredi 7 octobre 2015

Les QI QI des têtes d'oiseaux



L'exercice de la pensée vous ruine une gueule mal préparée.....


Or donc, "C'est prouvé, les femmes sont plus intelligentes que les hommes". Les journaux.
On s'en doutait, remarquez, mais il manquait encore la preuve objective. La voici  :  "Les femmes obtiennent de meilleurs scores que les hommes aux tests de QI.  C'est la première fois que cela arrive depuis 100 ans."

Il était temps !
L'époque con-tampon Reine sonne le glas de cette immémoriale domination dans les bibliothèques !
Aujourd'hui la submersion amazonienne des écrivaines, penseuses, chercheuses, suceuses de matière grise, dégouline d'évidence !
Nous baignons dans du sang intellectuel, cataménial et salvateur.
Dans l'actuel délitement mental, dans notre abaissement généralisé des pantalons, elles excellent toutes.
Les bas-bleus fournissent les gros bataillons du politcal corectness.
La Fâme est l'avenir du Sous-homme.
.........................

En vérité, la MOYENNE statistique est très proche pour les deux imbécillités testées. F et M se sont toujours valus, question QI QI.
La différence entre les deux populations expérimentales réside dans la RÉPARTITION des résultats.
—> Pour F on note une homogénéité, la disparité se révélant assez réduite.
—> Pour H, a contrario, elle est extrême.  Chez H on trouve davantage de génie et d'abrutis.

C'est pour ça que les habitants des prisons et des asiles sont majoritairement mâles.
Et c'est aussi pour cela que H a donné un nom à tout ce qui fut grand, dans la science, la philosophie, l'Art, l'histoire etc.

Autrement dit, de manière plus "scientifique" : statistiquement on trouve moins de F aux deux extrémités de la courbe de distribution de l’intelligence. Elle est statistiquement plus moyenne.
C'est M qui fournit les quotients les plus bas et les plus hauts.

Donc, intellectuellement parlant :
XX est stationnaire, étale, paisible.
XY est la base chromatique de la plus grande disparité : du plus sombre au plus éclatant.

Ce qui vient de changer, révélé par cette stupide étude statistique : H fournit moins de très hauts quotients ! Son marais augmente.
 D'où une baisse en moyenne, et logiquement F passe en tête.
Conclusion :
L'existence de la gynécocratie est consubstantielle à la médiocrité grandissante des messieurs.

Encore Baudelaire :

La femme, esclave vile, orgueilleuse et stupide 
Sans rire s'adorant et s'aimant sans dégoût; 
L'homme, tyran goulu, paillard, dur et cupide, 
Esclave de l'esclave et ruisseau dans l'égout. 

Lisez l'article complet dans Fragrans.


lundi 28 septembre 2015

Le Bleu horizon


dessin de Krampon

Qui me lit, ou me connaît, pourrait spontanément me définir comme un"militariste."
Petit-fils de sergent de l'Infanterie Coloniale, "bon sang ne peut mentir", j'aime l'Armée, et tout ce qui s'y rapporte, y compris sa musique.  Ma politique irait vers un régime qui rendrait la tradition militaire française vivante, principalement par le retour au service militaire obligatoire, réservé à la partie mâle de la population.
Quant au soldat de métier, du fond du cœur je partage cette aimable conviction de Charles Baudelaire :
"Il n'y a de grand parmi les hommes que le poète, le prêtre et le soldat. 
L'homme qui chante, l'homme qui sacrifie et se sacrifie.
Le reste est fait pour le fouet
."

   MAIS

Je n'ai garde d'oublier que se sont des militaires français qui ont transporté la racaille Al Qaïda dans leurs fourgons et l'ont déchargée dans ce qui fut la Libye.  Des soldats français qui ont déversé sur ce brave peuple Libyen ces flots d’ordures, la pire lie qui se puisse concevoir sous l‘ardent soleil du désert.
Que ce sont des militaires français, sous commandement de l'OTAN, qui vont bombarder le peuple Syrien, [voir en Annexe] au prétexte mensonger d'aller frapper DAESH,  qu'en réalité ils appuient, dans le but d'abattre le régime antisioniste de Bachar El Assad, et de faire de la Syrie la m^me chose que l'Iraq et la Libye, pour la plus grande gloire de l'Israël. 

Et de la m^me manière que du haut du ciel ils vont déverser des bombes au phosphore et à l'uranium appauvri sur le peuple syrien, ils mènent contre nous, contre les peuples européens, une guerre totale, une guerre ininterrompue, une guerre ouverte, visible depuis ce ciel qu'ils souillent de leur maudites Traînées, comme ces traînées FEMEN qui se foutaient à poil derrière les camions des Gendarmes, qui sont des militaires ne l'oubliez pas, avant d'aller porter leur gaz et leurs culs corrompus dans la Manif pour tous. 

L'armée "Française" n'est plus nôtre, elle est notre ennemie. 
Mortelle ennemie qui nous a déclaré une guerre d'extermination. 

Je croise régulièrement dans mon arrondissement des soldats, mâles et femelles, lourdement armés, qui montent une garde vigilante devant les locaux Loubavitch de Paris.
Un loubavitch est un membre de cette aimable secte qui affirme « que seuls les Juifs sont des être humains et que les goïm sont “de la semance de bétail”, qu’il y a moins de différence entre un goy et un animal qu’entre un juif et un goy ? »
Vont ils m'abattre en tant que sale bête qui passe ?  
Je change de trottoir et lève les yeux au ciel pour ne plus les voir, et chaque fois ce choc, ce coup au cœur devant le quadrillage infect !
Devant ces barreaux de merde vaporeuse qui grillagent l'azur !

Et je n'ai garde d'oublier que ces avions qui traversent le ciel, qui passent et repassent, en des aller-retours méthodiques d'épandages toxiques, sont des avions militaires pilotés par de militaires. 
Qui obéissent à l'OTAN, l’État-major des rats puants qui haïssent la lumière. 

  Les Poilus étaient Bleu-Horizon, t'en souvient-il mon frère ?
Mais la race des Poilus a été exterminée au Chemin des Dames et remplacés (lire Louis-Ferdinand), et le Bleu horizon à jamais obscurci.  L'armée OTAN-France c'est la "Diversité" en armes, le contraire du Poilu.
Soldats ! avec ou sans tampon hygiénique, ennemis du soleil et serviteurs de Sion,  acceptez vous de devenir devant l'Histoire : les Épilés Gris-horizon ?



Annexe :
 Moscou réagit à propos des frappes françaises en Syrie:
Selon la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova : 
Les attaques conduites par l'aviation française en Syrie confirment la destruction du concept de droit international.

Dimanche 27 septembre, l'Elysée a annoncé que les forces aériennes françaises avaient effectué leurs premières frappes contre les djihadistes de l'Etat islamique en Syrie "en coordination" avec les partenaires de Paris au sein de la coalition internationale antiterroriste.

Le premier ministre français Manuel Valls a par la suite souligné que son pays agissait en Syrie "en légitime défense" et que cette action serait poursuivie "autant que nécessaire".

"Nous voudrions en savoir plus sur ce concept de légitime défense qui prévoit des frappes aériennes réalisées contre un Etat qui n'agresse personne, sans avoir obtenu l'accord de cet Etat, ainsi que sur sa conformité au droit international", a écrit la porte-parole de la diplomatie russe sur sa page Facebook.

"Sur quels fondements agissez-vous sur le territoire d'un Etat souverain en contournant son gouvernement légitime, qui ne soutient pas ce même Etat islamique et qui le combat sans relâche?", s’interroge M.Zakharova.

Selon elle, les frappes françaises en Syrie peuvent être considérées comme la "destruction du droit international au vu et au su de la communauté internationale".

vendredi 25 septembre 2015

La rouge et la Noire


Or donc, après le Transsexuel niant son sexe originel pour un sexe intentionnel, beaucoup plus mûri et réfléchi, vient d’apparaître la Transethnique niquant sa « race », subie et contingente, pour une race choisie et nécessaire, beaucoup plus valorisante.

On le sait, Simone, la grand Sartreuse qui aimait les jambons de Parme et les gigots à l’ail, a démontré puissamment dans le Deuxième Sexe que La Femme est une construction masculine.
Mais Sartre n’avait t-il pas démontré auparavant, dans ses Réflexions sur la Questions Juive que c’est "l’Antisémite qui fait le Juif ?" Donc si le Sexe est une construction sociale, l’Ethnie l’est tout autant.

Telle est la conviction intime de la militante féministe Rachel Dolezal, blanche devenue Noire, Noire qui a défrayé la chronique après qu’elle a été décolorée par ses propres parents, petits fermiers blancs du Montana.

Pour justifier sa négritude l’argument de fond de teint de Rachel était le suivant

« Les choses sont plus complexes que la vérité »

C’est la vérité qui ment, la nature qui a tort, le réel qui est à revoir et corriger. Née blanche Rachel Dolezal pendant plus de dix ans a réussi à faire croire qu’elle était noire. M^me aujourd’hui, démasquée par ses parents, elle persiste et affirme qu’elle est Noire puisqu’elle « se considère Noire ».

Elle utilise le raisonnement des queer : ils se sont, ils ont été « trompé » sur leurs corps. Sa vérité à elle, dans sa tête à elle, lui affirmait qu’elle était blanche en apparence mais Noire en réalité. Quand on lui présente une photo d’elle, avant sa transmutation alchimique qui l’a fit passer d’une nature raciale vile à une nature raciale noble, elle dit que ce cliché est seulement « identifiable en tant que blanche par ceux qui la voient », mais pas par elle, qui sait être Noire au fond.

« Je dirais que cela a commencé vers l’âge de 5 ans. Je me dessinais avec un crayon marron, pas un crayon couleur pêche, avec des cheveux noirs bouclés » « Ma vie a été une survie et ce que j’ai fait tout du long, y compris mon identification, a été fait pour survivre » Dit elle.

Et l’imposture fut carabinée : Comme ses parents avaient adopté un petit négrillon, elle le fit passer pour son fils ! Et un des ses amants Noirs pour son géniteur. Elle s’inscrit à l’Historically black colleges and universities, et en tant que Noire disposa d’une bourse. Durant ses études elle a déposé diverses plaintes pour insultes et menaces racistes anti-noires. ( Le plus comique, quand elle fut démasquée, et que l’université blaque lui coupera sa bourse, elle déposa une plainte..... pour discrimination anti-blanche !) Elle fut aussi instructrice en « africologie », à la Eastern Washington University. Où elle enseigna « The Black Woman’s Struggle » (la lutte de la femme noire) ! Elle participa à différents mouvements racialistes noirs, et codirigea la National Association for the Advancement of Colored People (association nationale pour la promotion des gens dits, allez savoir pourquoi, "de couleurs").

La presse yankie et les rézo sociaux se déchirent à son sujet. Les uns, la minorité, parlent de « tromperie », tels ses parents « inquiets du niveau de malhonnêteté dont Rachel fait preuve ». D’autres, plus indulgents parlent de confusion identitaire.

Mais Rachel, courageusement continue à faire face sombre, et reste une Négresse Féministe en lutte contre « la Domination du Mâle Blanc. »
.........................
Lire la suite sur Fragrans Feminae


dimanche 20 septembre 2015

la Déesse de Fer

Un Signe !


Dans un terrible craquement de fer, la Déesse s'est ébrouée.
Marianne s'est faite Némésis !
Un tique tombe.  En bas, la Clique tétanisée se s'est pas tue mais tituba.

Trop stupides de Bruit, ils n'ont pas ouïe le craquement bref mais prodigieux !
Mais  plus fort que l'acouphène
Plus Sublime que le grincement des sphères
Je l'ai entendu !

Ils n'ont pas non plus perçu l'éclair foudroyant sous le front marmoréen— d'ailleurs trop abrutis pour y croire.
Seul j'ai eu la Vision !
Devant tant de grandeur retenue
Devant le pressentiment surnaturel d'une espérance inouïe !
je tombais à genoux
La foule me crut un camé en transe
Et l'on me congratula
Mes larmes de Joie tombèrent à contresens.

Alors, grand humaniste, j'ai prié la Déesse :

 Némésis ! O Inhumaine !

Tire ton glaive et descend
De ton piédestal de statue
Tue ! Étrille, taille et tue !
Rougis la place de sang !

Sous ta cothurne de fer
Piétine les tiques qui sautillent
Enfonce les avec leur trille
Dans le fin fond des enfers

jeudi 17 septembre 2015

Un surhomme

Selon les préceptes en vigueur de l'[in]Justice "française", le délit « de contestation de crime contre l’humanité » du Professeur est bel est bien constitué.
Que signifie alors cette relaxe pour « nullité de la procédure » à propos d'un film faisant l'apologie du fameux Professeur de l'infamie ?

Nullité de procédure, « vice de forme » c'est le « droit de grâce » laissé aux juges. Le droit régalien du Palais. Qui manifeste l'omnipotence du Saint-office talmudique, dont il n'est que le pesant bras séculier.
La « Justice » peut gracier si elle veut, quand elle veut, en dernier ressort, et particulièrement dans ces affaires où le Droit se mêle étroitement avec la Politique sans plus savoir où s'arrête l'un et où commence l'autre.
 Surtout quand le délit est quasi religieux, quand le crime est de lèse « humanité » terme éminemment subjectif.
 En ces cas, l'arbitraire des définitions juridiques est patent. Écouter, à ce propos, ce que dit Maître Viguier.

 Des imprécisions juridiques, des vices de forme, on pourrait en trouver souvent, et notamment dans les procès Soral.
Procès pour des idées, des phrases, des gestes ! 
Mais là, la Basoche ne considère pas les imprécisions. Elle tape dur, avec précision. Elle saigne.
En attendant le temps des assassins.

— Vous n'aimez pas Soral ? C'est votre droit.
Soral, il est à prendre ou à laisser.
—  Il vous a marché sur les pieds ? Vous n'êtes pas les seuls ! Fondez donc une Amicale, avec acronyme et cotisations, paisible, bucolique et dominicale. Il y aura du monde.
Mais ces clans tapageurs de boutiquiers de la dissidonce à la retraite, de dentistes radiés, de nègres impulsifs et leurs putains émotives, ces vidéos minables, ces brochures sans orthographes, ces préfaces pompeuses, quelle vulgarité !
Par les temps qui rampent ! Cela revient à se marquer ouvertement comme supplétifs des Valls/Taubira/Cazeneuve.  Quelle honte ! Coups de pieds des ânes bâtés à leur bassesse.

Un supplétif est un stipendié. Il sera toujours rétribué pour sa basse besogne.
Le surhomme nietzschéen de Venise vient d’être relaxé par ses frères de la dix-septième loge du tribunal de Paris pour son documentaire apologétique du Professeur.*
Voyez vous.

* Tant mieux pour le Professeur. Le diable porte pierre.

mardi 15 septembre 2015

Plan pourri


Décidément Naja Belle qu'à Sem n'a de cesse de reporter la présentation de son Plan pour l’égalité filles/garçons, qui est censé remplacer les ABC de l'égalité, trop ouvertement abaissés en endoctrinement LGBT.
Le plan tant attendu devrait finalement être déballé le 25 novembre ! Le venin du serpent-Naja a un effet retard.
"On dit" que le Caudillo en serait mordu. En ce cas il lui reste peu de temps avant la nécrose des ligaments, ces liens par lesquels l'éternité nous change. Quand m^me!

Or donc, la puissance de la Manif pour tous a obligé ces gens-là à se dissimuler comme des rats.
Pourtant un rapport de l’inspection générale de l'Educastration antinationale, suite aux conflits nombreux entre parents et pourrisseurs patentés, recommandait de faire preuve d’une plus grande transparence sur la nature exacte de ce genre de projet.
Sans égard pour ces recommandations de valetaille, la ministre défrisée fait tout pour tenir le plus longtemps possible son "plan" top secret. Ça promet !

Mais ce secret est comme le fromage puant que la rate cache dans son trou. Il se trahit par l'odeur.

 Egalité H/F on sait ce que ça veut dire ! Réduire le petit mâle à la femelle. La différenciation fondamentale en sexes n'étant qu'un genre de préjugé, n'est ce pas ?  C'est ça « déconstruire les stéréotypes de genre ».  Enlever l'Y de XY pour le faire tout XX.

 Pisser assis et langer des poupées de cauchemar.






jeudi 3 septembre 2015

La voix du Sang


En tant que marchand de langue de Bois précieux, Bernard Botul-Lévy, a réussi le tour de force de se montrer extraordinairement volubile bien qu'étant "sans voix".
Ce prodige phonique et phonétique était consécutif à la charge émotionnelle de l"image" du corps de l'enfant sur la plage turque de Bodrum, reprise complaisamment par toute la vertueuse presse pourrie, dans un but de sidération.

Rendu muet par l'émotion, l'Immense Philosophe n'a pas manqué d'ajouter à l’indignation de façade en palabrant inlassablement sur BFMTV.  Il nous faut accueillir les migrants ! tel est l'impératif catégorique qui ressort de sa harangue.
Parce que ceux qui viennent ne viennent pas envahir l'Europe, "cette image est dégueulasse, c'est absurde de dire ça, ils viennent pour dire qu'ils aiment l'Europe".
N'auraient ils pas davantage aimé leurs propres pays avant qu'ils ne fussent détruits ou dévastés par les soins diligents des gouvernements de cette même Europe chérie ?
Ayant pris lui-m^me une part décisive dans le remplacement de ce qui fut la Libye par un chaos sanglant, puis soutenu plus tard la guerre en Syrie, nous espérons tous qu'il recevra beaucoup de ces amoureux chez lui, dans ses nombreuses résidences.
C'est bien le moins que le Penseur puisse faire pour soulager sa conscience malandreuse.

Ce petit enfant là par contre, qui semble plus réellement mort que l'autre, l'avait laissé à ce point sans voix qu'on ne l'a pas entendu.


Il est vrai que c'était à Gaza en 2009, lors de l'Extermination au plomb durci, et qu'il y en avait tellement d'autres...
Silence aussi devant cet autre enfant tué lors du dernier massacre de 2014.

Pourtant tous ces enfants morts, le sont pour la même raison.
Les uns sont exterminés pour garder l'Israël pur de toute souillure, et les autres périssent dans l'exode qui suit la Destruction de leurs pays, pour la plus grande gloire de l'Israël.
Ce que j'ai fait là, se vantait Botul-Lévy Henri à propos de la dévastation de la Libye, "je l'ai fait en tant que Juif."
Est-ce pour ce même motif, que l'affidé de Sion exhorte ceux qui nous gouvernent à se bouger le fion, et se dépêcher de lever les rideaux miteux des offices de tourisme qui nous servent de douanes ?
— Entrez donc, quand il n'y en a plus pour un pays, il y en a pour tout le Monde !
Mais pourquoi les Arabes, considérés comme la plaie de l'Israël, deviennent par enchantement la chance de l'Europe ?
 Comme le dit Botul lui même ; "il y a là comme les deux bouts d'une chaîne d'horreur et d'abomination". 
FLC

dimanche 23 août 2015

Les Nerfs à Tel à Viv

C’est l’été à Hidalgo-City.
Sous les cieux zébrés de rayures chimiques, un soleil de plomb durci, doré à la feuille d’or par les Golden Boys, vomit ses infrarouges et ses ultraviolets sur une plage de comédie.
 Pantalonnade en short qui menace de s’aigrir, le faux bord de la mer devenant un vrai bordel amer. 

D’un côté nous avons, le long d’un égout pestilentiel en lequel clapotent des millions d’étrons cosmopolites, Festivus festivus qui bronze ses poumons au monoxyde de carbone, à défaut de zyclon, par solidarité citoyenne avec les victimes des tirs de roquettes qui mettent là bas les nerfs à Tel à Viv.
Mais d’une manière générale, on compte davantage de flics et de journalistes (qui sont une variété plus sournoise de flics) que d’estivants.

 De l’autre, des antisémites( puisque il a été suffisamment démontré à l’université d’été du PS que l’antisionisme n’est pas un humanisme, mais un antisémitisme déguisé), qui reprochent à cette initiative de rendre top cool l’Israël.
Ne montrant que ses bons côtés, nombreux : sa douceur de vivre, entre soi, ses excursions à Parash Hill, ses geôles 4 étoiles, son phosphore enchanteur et son uranium, démocratiquement appauvri pour être accessible aux plus humbles.

En réac-Sion, ils ont décidé de fonder Gaza-plage sur du sable en hommage à cette plage étroite où s’égayent 1 million 500 000 autochtones, dans un camp de concentration à ciel ouvert, très régulièrement exterminés pour leur apprendre à vivre.
Mais les antisionistes n’ont pas réussi non plus à mobiliser le Nombre.
Nos djihadistes en herbe étant trop occupé à donner des coups de machette à tort et à travers dans les transports en commun, pour aller flemmarder à Gaza plage.

 Boucané, musculeux et propitiatoire, le Fils de la Mémoire entouré de preneuses de çon et de cameramen, venu en rollers depuis Tel Aviv apporte son renfort pour Garder la Frontière de ce ban de sable importé par les Ciments Lafarge.

 Le Caudillo du gouvernement éternellement lié, s’est dit, à la surprise générale, satisfait de cette initiative. Il y a de quoi ! Le pouvoir réussit à mettre face à face policiers et pro-palestiniens, et renforce plus étroitement la collaboration et l’amitié compréhensive qui s’est nouée entre la police et les milices communautaires, après les événements Charliesques.
 Il paraît déjà loin le temps où les gendarmes écoutaient d’une oreille indulgente des marseillaises braillées dans les gynécées du Sanhédrin.

 L’Union des Juifs Étudiant la France vont ils à nouveau étaler sur les sables mouvant l’étendard classique : « En France on tue des Juifs, des Noirs et des Arabes », versant le réconfort et l’amitié entre les peuples, réconciliant tous ceux qui méritent d’être réconcilié contre l’Ennemi commun?
Tous nous l’espérons.

 Sous le pont Notre Dame coule la Mal-Seine 
Et sur ses berges sales ruisselle le Sang : 
Son ineffaçable souvenir indécent. 
Festivus Festivus s’y prélasse, obscène. 

 Que lui font les enfants, que lui fait le phosphore, 
Les cœurs calcinés, les yeux dans la chaux vive ? 
 L’homme en bermuda n’aime que Tel-Aviv, 
 Sa gay pride, sa douceur de vivre, son confort ! 

 Devant le plomb durci il restait silencieux 
Que lui font les enfants qui se recroquevillent 
Brûlés dans le phosphore et l’uranium précieux ? 
À côté de Shoah se sont des peccadilles !

lundi 6 juillet 2015

Nouveau Blog

Nietzsche écrit dans Ecce Homo :
« Toute trace de « féminisme »*, même chez l'homme, suffit à fermer l’accès à mon œuvre, à interdire que l’on pénètre pour jamais dans mes téméraires labyrinthes du Savoir. »

Pour celles et ceux qui voudraient continuer d'errer un peu dans les miens, ils pourront, comme Thésée, saisir ce fil d'Ariane : Fragrans Feminae
C'est dans ce Nouveau blog, désormais, qu'on me lira, si me lire est ce que l'on désire.


Qu'ils se rassurent : ils n'y trouveront nulle trace de féminisme.


* en français dans le texte

lundi 23 mars 2015

C'est fini






Ce blog est clos :
Que nul ne pleure
Quand sonne l'heure
Du noir Huis Clos. 

Il a passé :
Il faut qu'il meure.
Mais je demeure
Indépassé.


Départementales

Chiffres officiels du Ministère du djihad intérieur.

Sur les 42 millions 489 mille 590 monômes en âge d'Urner :
Le Parti Socialiste n' obtient que 6,36 % de leurs suffrages !
Soit 2 millions 703 mille 751 semi-mongoliens qui ont encore plébiscité ce cadavre puant. Les plus Charlie sans nul doute.

Le Front Nationâl quant à lui,
— Le front quoi ?
— Oui bon, le Front, quoi !
Ce front Rastaquouère-National obtient lui 12,02 % des suffrages !
Soit 5 millions 108 mille 666 gens !
Le FN devient, arithmétiquement, le Premier parti d'Israël-France !

Donc, non seulement le PS est totalement disqualifié pour être un parti de gouvernement, mais Valls, lui m^me, qui s'est engagé corps et âme contre le FN, en faisant une affaire personnelle, est doublement disqualifié.
Si l'Ibère à Sion, éternellement lié à l'Espagne, était un homme ordinaire il retournerait d'où il est venu. Et fissa !
Et, qui sait, monsieur Michel Thooris qui fait le ballot avec madame Estrosi à Nice,

Monsieur Thooris FN. Cliquer pour le voir plus gros

pourrait éventuellement postuler pour devenir Caudillo à la place du Caudillo !
Ce serait une cohapination circoncrite PS-FN, Hollande et Thooris. (De quoi consoler Bibi de la perte de son bichon Manu.)

Mais le futur Manuel 1er, César, n'est pas un homme ordinaire !
Devant l'adversité, son regard de plomb se durcit !
Et Manuel, comme son nom l'indique, tient d'une main aussi froide que celle d'un serpent, l'Archet du Pouvoir, faisant grincer les cordes à nœuds, jusqu'à ce qu'on demande grâce.
Ou qu'on lui retire de force l'Instrument de sa main trémulante !
Félix Mélomane.

vendredi 13 mars 2015

Etat du ciel au risque de Baudelaire

Le ciel, artificiellement couvert de faux nuages devient le reflet maudit de l'Etat qui opprime et emprisonne.

"En haut, le ciel ! Ce mur de caveau qui étouffe." 

L' Anarchie exigerait d'authentiques Individus. La communauté des forts.
Mais devant la Prolifération de la massa perditionis on devine la pérennité de l'Etat. Et d'un Etat toujours plus omnipotent et omniprésent.
Jusqu'à étendre sur la masse grise le linceul de l'éternelle Grisaille.

Nos beaux étés rayés de la carte du Ciel
"Adieu vives clartés" adieu cieux impeccables ! 

Quand l’État étalant ses chimiques traînées, "d'une vaste prison imite les barreaux", combien peu sommes nous de prisonniers à serrer les poings de rage ?
"Colère, Haine, frissons, horreur," impuissance !  Et, comme le soleil sous son voile blanchâtre, "nos cœurs ne seront plus que blocs rouges et glacés."

jeudi 12 mars 2015

mauvais sang

J'ai toujours voulu donner forme à ce que j'ai rapporté d'informe !
Je suis devenu petit horloger. Petit tailleur de pierres de vision.
Là est ma faute.
J'aurais dû rester en tête à tête avec Elle.

Ah mon Dieu je me suis fait voyant pour rien ! Je n'ai pas rapporté les quintessences ! Parce que je n'étais pas assez fort, d'une force surhumaine, pour tenir et mithridatiser les poisons !
Toutes les formes de souffrances, de folies je les ai endurées, pourtant, quelles tortures ineffables! qui à la fin auront eu raison de moi.
Corps délabré, esprit en flamme, je suis bel et bien devenu grand malade et suprême Savant. Et maudit par la société.
Mais je ne suis plus digne de la malédiction.
Dans, et malgré, les chose inouïes et innommables je suis resté vivant, et crevé par les "longs dérèglements de tous les sens", je ne suis plus qu'une maudite ruine intellectuelle.

Sinon Dieu m'aurait aimé et fait mourir jeune pour m'avoir vite près de Lui.
Alors je vieillis petitement auprès de son vicaire.

dimanche 8 mars 2015

International Women's Day


Aujourd'hui, comme tous les Huit Mars, nous fêtons dignement la Journée Internationale des bonnes-femmes.
Coutume très nécessaire, élevée désormais au rang d'Institution.

L'histoire de toute société jusqu'à nos jours n'a été que l'histoire de la lutte du beau sexe (F) pour son émancipation.
Tout au long de la Nuit, la nuit des temps, F a gémi sous le poids du mâle, les ovules sous la férule, la croupe sous la coupe masculine.
Longtemps elle demeura enchaînée au pénible "devoir d'enfanter l'humanité".
F libres et F esclaves, patriciennes et plébéiennes, baronnes et serves, bourgeoises et ouvrières, unies, ont mené une guerre ininterrompue à travers les âges contre leurs oppresseurs coalisés.
L'antiquité cliquette de la quête glorieuse de toutes les Spartaquettes, pâquerettes écrasées par les lourds quarante-quatre fillette.
Dans les ténèbres du moyen-âge, paysannes et châtelaines se dressèrent ensemble contre la beaufrérie conjointe des Seigneurs et des Serfs. Les serfs refilaient leur nanas à leurs potes les seigneurs. L'histoire ne dit pas si une réciprocité s'était instaurée.
La relation de cet usage ancestral attend sa tête chercheuse en science sociale.
Sur les ruines de la féodalité, à l'aube de l'époque bourgeoise, si F n'a pas réussi à abolir absolument l'oppression, elle allait jeter les bases de la possibilité de son émancipation.
Ainsi, à  l’époque moderne, la Pilule, Gisèle Halimi, le String, les têtes chercheuses en Sciences Sociale, France-Culture, Osez Le Clito, Caroline Fourest, etc., devinrent les phares de la Grande Conquête Féministe qui éclairent l'avenir de l'homme d'une journée de la femme perpétuelle.


mercredi 4 mars 2015

Faux et usages de faux


La Mort est en garde à vue pour faux, usage de faux, et blanchiment d'os.

La Faucheuse a fauché faussement. Sa faux, comme dirait Gougnotte, ne fut ni fine ni effilée dans ses émissaires, voire ses boucs émissaires, et vaine dans ses objets. Les plus semblables aux morts meurent le plus vainement.
(Et pour ce qui concerne l'hebdromadaire pas halal, meurent plus nuisibles encore que vivants.)

Dire que naguère on nommait France pays de Descartes! On se pince !
Si une espèce de Charb se mange un autobus en pleine poire quand il traverse le Boulevard Richard Lenoir et que vous vous exclamiez Bien fait pour sa gueule ! Est ce répréhensible ? C'est un manque de charité ça c'est sûr, mais est ce un délit pénal ? Est ce une apologie de la Conduite en état d'ivresse, de l'Holocauste par car ? Est ce une négation du Code de la Route ?


samedi 21 février 2015

Adiou !


Cet Adieu définitif m'a remonté le moral, à défaut du physique.
Rien de tel que de prendre congé définitivement pour avoir envie de repartir de plus belle! Voyez Orfeenixe ressuscitée d'entre les rousses, et revenue par minou sous la forme d'une brune rutilante, et nous l'espérons tous, luxuriante.
Qu'aimer sinon :

"Une riche toison qui, vraiment, est la sœur 
De cette énorme chevelure, 
Souple et frisée, et qui t'égale en épaisseur, 
Nuit sans étoiles, Nuit obscure ! "

Est-ce à cette Nuit, bruissante, que vous fîtes allusion Dame Orfeenixe ?

En parlant de Brune, cette garce de Philistine a écrit à l'abbé, à mon sujet, un mot confidentiel, qu'il s'est empressé de me faire parvenir.
 En vérité, l'abbé ne peut pas encaisser Philistine, mais la bécassine, pleine de suffisance, n'en sait rien, persuadée que tous l'admirent.
 "J'ai rencontré Félix, voûté, rapetissé, claudicant, vieilli, avec sa montre arrêtée à l'heure la plus sombre, l'air plus sombre encore sous sa vieille casquette sale. De plus en plus parano il rase les murs, il est mûr pour les petites maisons."

 Sans doute suis-je d'une taille légèrement en dessous de la moyenne inférieure requise pour être admis à concourir dans les hippodromes, mais ça ne m'empêche pas de rester très à cheval sur les principes.
Et puis il y a eu cette chute en moto qui m'a brisé. Mais l’épicondyle fermement appuyé sur ma béquille, qui n'est pas une béquille-épée mais suffit à supporter ma claudication intermittente, je titube allègrement vers l'entrée de la gamme de sixte, qui préluderait au déclin des aptitudes, si l'on en croît les philistines et les philistins.

 Quant à raser les murs, il y a en ce moment gros risque de lynchage.
 Et privé de ressources comme tous les lapicides du Mausolée de l'ex-France, je n'ai pas les moyens de recourir aux protections mercenaires, et les Nègres qui écrivent mes livres refusent de me prêter main-forte en cas de coup dur. Résolument Dieudo refuse de me prêter les siens à l’occasion, à cause de mes écrits sur la traite négrière.

 Cette foule de Lynch dont je me sens environné, à la fois lâche et féroce, ne demande rien d'autre que se faire la main sur le premier quidam qui paraîtrait à première vue inapte aux pugilats.
 C'est le sentiment d'impunité qui donne de la force !
Là gît l'erreur des De Souche qui imputent les coups de couteaux dans le plexus solaire à la facilité du passage à l'acte et au caractère criminogène de certains, là où le crime incombe à 100 % aux politiciens, aux juges et aux journalistes.

 Et en cas de massacre je n'aurais pas non plus la consolation de traîner mes agresseurs au pénal, puisqu'il semble que des gynécées avocassiers refusent d'assister ou de défendre les non-Charlie.
Un comble ! On accepte de défendre des assassins d’enfants sans états d’âme, mais pour “des mots”, pour de de simples paroles fussent elles définitives, on perd son sang froid.
Hystérisation bien caractéristique.

 Et dès lors devant madame LA juge, seul, sans la plus modeste robe noire pour couvrir ma nudité juridique, qu'en sera-t-il de moi ? En dépit des radios de mes os brisés, de l'exhibition de mes parties contusionnées (dans la limite de la décence imposée par notre époque puritaine), de mes dents branlantes et de mes implants capillaires odieusement saccagés, tout indique que je serais non seulement débouté et condamné aux dépens, mais poursuivi pour outrage à magistrat, et condamné à de lourdes amendes pour dénonciations calomnieuses.

 On me pardonnera, j'ose espérer ce vers "Que s'efface à jamais l'infamie de vos faces", mais infamie s'imposait pour le nombre de pieds et de piétinements sur ma face, et l'allitération.
 Adiu donc, puisque dans le Sud-ouest on dit Adiou, Adiu, aussi bien pour dire bonjour, que pour prendre congé.
Félix Lechat

mardi 17 février 2015

Noli me tangere



Vous tous, oubliez moi, que j'ai tous oublié, 
Que s'efface à jamais l'infamie de vos faces, 
Que la cendre des heures descende au Sablier, 
Et que vienne la Tombe et que la Nuit se fasse.



mardi 3 février 2015

Bon signe !

Résultats colo-électoraux dans le Doubs, doux comme un baume anti-hémorroïdaire pour qui connaît la disgrâce de vivre dans le Trou-du-Cul surchauffé d'Ex-France, je veux dire Paris-Reine du Monde.
Là, on y urnait dans une "élection législative partielle."
Et bien, malgré le Droâ de Veaute des Fâmes, par rapport aux précédentes zélections de 2012, en nombres de voix absolues, c'est en dire en tenant compte du ridicule taux de participation de 39% :

—> Le FN arrive en tête mais perd 13 % des voix.
—> L'UMP est giclé et perd  27% des voix !
—> Le PS, arrive en deuxième position, mais passe de 19 311 voix à 7416 voix immigrées ! C'est à dire une chute de plus de 61 % !

On tente d'amuser la galerie avec "Front Républicain contre FN" ou pas . Mais le fait important est que tous les partis ont perdu des voix. Visiblement les Charlie se souviennent le moment venu qu'ils sont aussi des travailleurs.
L'abstention manifeste, négativement, le désir de révolution des peuples. Si elle est d'abord un vide, elle est comme le Vide cosmique que l'on sait plein de matière noire, dangereuse ! Le changement ne se trouve pas dans les Urnes. Cette vérité se fraie son chemin.
Attendre tranquillement 2017 serait notre perte, n'en doutons pas.

jeudi 29 janvier 2015

Philistine; PERRIOT


Philistine,
depuis qu'elle est Charlie, depuis qu'elle a cette petite corne du Rhinocéros entre les yeux, que sa peau s'est épaissie et durcie comme un plomb, fonce à travers les feuillages et les rameaux touffus de la dissidence, défonçant tout ce qui pousse un peu librement, au nom de la défense d'éléphant de la liberté expresse d'empêcher la liberté d'expression. 
Pour ce faire elle épluche, la Cruche, tous les zartiks du maître-site E&R.
Elle vient de découvrir Thierry Meyssan.  Complotiste ! elle dit.

Mais sa rhinocérite naissante n'a pas éteint en elle toute subtilité, sous la corne, comme chez toute femme qui reste encore un peu, malgré le féminisme destructeur, poreuse au monde subtil.
—  Il n'est pas si meyssan  monsieur Méchant, en fait comparé à vous. Il parle plus gentiment des foules Charlie, autrement que pour les bafouer en fait.
Il parle des "millions de Français qui viennent de se lever sans hésiter pour défendre les libertés d’expression et de culte" plutôt que d'"Un long égout pestilentiel qui s'écoule purulent de connerie humaine."
D'un détournement de l'émotion, non d'un consentement à la Tyrannie. Nuance de taille!

Ainsi elle m'a piqué au vif en marquant que ma réaction fut très aristo, quand je me flatte d'être toujours du côté des simples. Indubitablement il y avait pas mal de braves gens, qui au fond étaient là contre la barbarie et pour une vie meilleure.
Mais fondamentalement ce ne sont pas les simples qui manifestaient mais les demi-habiles et les demi-habiles méritent le fouet. 
Mais la subtilité de Philistine ne peux pas sortir du domaine psychique. Alors je lui dit que Thierry Meyssan est une voix autorisée, que l'on écoute, et que mon blog personne ne le lit. Donc lui ne pouvait en aucune manière prendre ces foules à rebrousse-poil. Il doit les traiter avec pédagogie.
Moi pas. De plus, je ne crois pas que le monde soit l'addition des individus.
Il y a plusieurs manières de se comporter devant le Crétinisme historique. C'est une question philosophique.
Non, plutôt il y en a seulement deux. Il n'y a que deux manières de ressentir un peuple qui se fourvoie. Par sa grandeur ou son erreur.  La Foule, sa houle ou sa folie !

Et en dehors de ça, le gentil Meyssan croit dans le Choc des Civilisations, s' inscrit dans cette croyance, valide cette thèse que tout est fait pour nous précipiter dans la guerre civile. Il voit la marque des services américains qui chercherait dans le sang l’union sacrée contre l'Islam, diabolisé.
C'est à peu de chose près la doxa dominante à E&R.
Deux exceptions cependant : votre serviteur, ainsi que notre ami et camarade

qui a commis un article implacable de lucidité. (cliquer sur le lien).

PERRIOT a recousu ensemble les deux lambeaux de conscience qui se niaient l'un l'autre et faisaient l'obscurité, puis il tire le rideau rapiécé par ses soins. La lumière jaillit.
Ah l' étincelle d'or !
Violemment éclairés, les choqueux [1]et les rémigreux [2]sortent de l'ombre et leur éblouissement leur fait une expression inélégante au possible !
Jusqu'à présent pour saisir la totalité il fallait lire sur le Site E&R et aller un peu glaner quelques compléments chez les de Souche.
Ainsi, par exemple, quiconque répugne à écouter le Caudillo s'il se contente du Site ignorera le vrai "programme politique qui permet à la fois d’enrégimenter les populations immigrées et de museler les souchiens".
« Pas d’amalgame, surtout pas d’amalgame » martèle le pouvoir par tous ses appareils idéologiques.
France pays d'apartheid  ! renchérit Valls toujours dans l'extrémisme, à l'encontre les Arabes, les Noirs les Chinois, les Roms, etc., sans oublier les femmes, éternelles victimes.
Le programme : "renforcer la pression exercée sur la population française, toujours plus suspecte de racisme et de discrimination. On entend d’ici les représentants de cette « communauté musulmane » qui ne manqueront pas d’ici peu de venir dénoncer le climat d’islamophobie insupportable qu’ils subissent depuis l’ « affaire Charlie Hebdo ». Et de prier ceux-là même qui les ont amalgamés sans vergogne de taper encore plus fort sur le Français moyen, cochon de payeur et éternel dindon de toutes les farces politiques."[3]

[1] Ceux qui craignent le "Choc des civilisations"
[2] Ceux qui aspirent au Choc des civilisations.
[3] Les citations sont de l'ami Perriot, qui nous prête sa plume pour finir ce mot.